Le soldat Robert Lequerré repose désormais parmi les siens à Papeete

Depuis samedi matin (9h), le reliquaire du soldat caporal, Robert Lequerré, « mort pour la France » lors de la Seconde guerre mondiale, est exposé dans la salle du conseil municipal de Papeete, avant son inhumation prévue dans l’après-midi au cimetière de l’Uranie.

 

13 juin 1940 – 10 décembre 2014. Soixante quatorze ans après être tombé au champ d’honneur à Grundviller (Moselle – France), ce héro polynésien engagé dans l’armée française pour chasser l’envahisseur allemand a retrouvé son fenua, celui qui l’a vu naître.IMG_4431

En effet, grâce à la mobilisation de plusieurs membres de sa famille, ce qu’il reste du corps du soldat Lequerré a été rapatrié en Polynésie française – aux frais de l’Etat – afin de pouvoir reposer parmi les siens, au 1er étage du cimetière de l’Uranie. Une manière également de faire le deuil d’un frère, père, oncle, grand-père…qui restera un modèle pour biens des générations.IMG_4433

De nombreuses personnes parmi lesquelles le premier magistrat de de la Ville, Michel Buillard, ainsi que le représentant de l’Office nationale des anciens combattants (Onac) sont venus lui rendre un dernier hommage lors d’une belle cérémonie franco-tahitienne.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close