Le sport féminin à l’honneur, les 24-25 janvier sur Polynésie 1ère

Le week-end des 24 et 25 janvier, Polynésie 1ère soutient la deuxième édition des 24 heures du sport féminin, opération à l’initiative du Conseil supérieur de l’audiovisuel. 

Reportages dans les JT, magazines sportifs, documentaires et programmes courts mettent le sport féminin à l’honneur sur notre antenne, peut-on lire dans un communiqué du groupe France Télévisions.

En direct, samedi 24 janvier à 3 heures:

MATCH DES 16ÈMES DE FINALE DE COUPE DE FRANCE DE FOOTBALL FÉMININ : SOYAUX / PARIS SAINT-GERMAIN

En direct, dimanche 25 janvier à 3 heures:

TOP 8 DE RUGBY FÉMININ : MONTPELLIER / BLAGNAC

Puis, à partir de 17h30:

TU’ARO, TOUS LES SPORTS

Le magazine des sportifs célèbrera le va’a au féminin, discipline reine de nos lagons. La présidente de la fédération tahitienne de va’a, Doris Hart, sera l’invitée spéciale de Teupoo Poulard et Roan Poutoru

Abattre certaines idées reçues…

Havas Sports & Entertainment et la Chaire de Marketing Sportif de l’Essec ont réalisé auprès de 1000 Français représentatifs âgée de 18 ans et plus, une étude avec comme objectif d’analyser le potentiel marketing et médiatique du sport féminin.

Pas regardé à la télévision…?

Faux. Au regard des grands événements de sport masculin qui drainent des audiences importantes, le sport féminin ne parait pas faire le poids. Mais si l’on se plonge dans le Top 20 des meilleures audiences sportives de l’année 2012, 6 sont liées au sport féminin avec notamment la demi-finale France/Russie de basket-ball lors des Jeux Olympiques de Londres avec ses 7,7 millions de téléspectateurs.

Ajoutons à cela les bons scores réguliers de l’équipe de France de foot féminin ou le carton d’audience de la finale de Ligue des champions féminine Wolfsburg/Lyon sur D8 avec un score exceptionnel de 1.738.000 téléspectateurs, soit 6.8% de parts de marché.

Pas intéressant…?

Peu pensent que le sport féminin pourra un jour rivaliser avec son équivalent masculin mais lorsque l’on interroge les Français, on voit rapidement que la conclusion de certains n’est pas celle de la majorité. En effet, 70% des Français de 18 ans et plus trouvent le sport féminin tout aussi intéressant que le sport masculin, 64% en regarderaient d’avantage s’il était plus régulièrement diffusé à la télévision. Et contrairement à une autre idée reçue, ils ne seraient que 22% à s’y intéresser plus s’il était traité sous l’angle du glamour.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close