Le Street art s’invite (aussi) à Faa’a

Des bruissements de bombes de peinture, des véhicules de curieux qui s’arrêtent… nous voici à Tavararo, quartier de Faa’a dans lequel un graffeur anglais a ressenti le besoin d’exprimer son talent.

En ce début d’après-midi du vendredi 15 mai, Jim Vision, artiste londonien et candidat au festival international d’art graffiti « Ono’u 2015 », rencontre le maire de Faa’a, Oscar Manutahi Temaru, pour lui faire part de sa volonté de graffer un mur de la ville. 

De fil en aiguille, le tavana raconte l’aventure de la pirogue O Tahiti Nui Freedom qui a commencé en 2010. C’est ainsi que l’idée lui vient d’immortaliser cette pirogue à l’endroit de sa construction, le hangar de Tavararo ! 

DSC_0017

Précisons que c’est grâce à l’aide précieuse des jeunes du quartier de Tavararo que la pirogue a été construite en quatre mois. Ces jeunes étaient encore en admiration devant la réalisation de l’artiste qui a rappelé de très beaux souvenirs de cette aventure humaine.

Muni de son échelle, de ses bombes aérosol et de son talent, Jim Vision attaque les 15m2 de la porte métallique. Ainsi, il laisse une trace de son passage dans la commune de Faa’a, ville d’accueil, avant de reprendre l’avion ce dimanche 17 mai pour Londre. « La Polynésie me laissera une image de beauté, colorée. Je reviendrai l’année prochaine », se réjout-il.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close