Le Tahoeraa soutient que « le gouvernement confond urgence et précipitation »

Toujours à propos des deux textes renvoyés en commission de la Santé, le Tahoeraa accuse aujourd’hui le gouvernement de « confondre urgence et précipitation ». Voici son communiqué.

Une fois de plus le gouvernement et ses alliées de l’ATP sont dans le procès d’intention. Ils tentent de faire croire à l’opinion publique que le Tahoera’a, avec le soutien de l’UPLD, chercherait une fois encore à l’empêcher de mettre en oeuvre les bonnes réformes.

Une fois de plus, le gouvernement invoque l’urgence, pour contraindre les représentants à voter les yeux fermés. Si ce texte était aussi urgent, comment se fait‐il qu’il ait fallu attendre plus de six mois pour qu’il soit inscrit à l’ordre du jour de l’assemblée, quand on sait que le CESC a rendu son avis le 16 avril 2015 et qu’il a été transmis à l’assemblée le 31 juillet, examiné en commission le 13 août et inscrit en séance plénière le 1er octobre ?

Le président de l’assemblée avait proposé au président de la Polynésie française d’inscrire l’examen de ce texte à l’ordre du jour de la séance extraordinaire précédente, mais le président lui‐même a considéré que l’urgence n’allait pas jusque‐là.

Les deux lois de pays qui ont été présentées hier à l’assemblée ont simplement été renvoyées en commission, où elles seront examinées dès mardi 6 octobre à 14H, avant d’être renvoyée au vote en séance plénière le jeudi 8 octobre. Le texte aura mis une semaine de plus. Quand bien même la situation est urgente, on voit mal dans ces conditions où est le péril que le gouvernement invoque. Il est apparu nécessaire hier, au vue des incompréhensions et des ambiguïtés majeures qui sont apparues sur ce texte, qu’une relecture en commission était nécessaire.

Le gouvernement a été incapable hier de répondre aux questions des représentants du Tahoera’a Huiraatira, comme de celle de l’UPLD d’ailleurs. Le Tapura et l’ATP, en parfait béni oui oui, n’avaient naturellement aucune observation à formuler. La ministre, hormis un ton condescendant affiché, à la limite de considérer les représentants pour des ignorants, a été incapable d’apporter les éclaircissements nécessaires qui auraient pu convaincre les représentants de voter ce texte dès hier comme ils en avaient l’intention au départ.

Le Tahoera’a Huiraatira est aussi conscient de ses responsabilités que peut l’être le gouvernement. A la différence, le gouvernement a un véritable problème de méthode en confondant sans cesse urgence et précipitation, ce qui l’amène, comme pour la loi sur le transport interinsulaire, à présenter des textes mal ficelés, qu’il vient lui‐même amender ensuite, après avoir fait croire que le Tahoera’a Huiraatira veut entraver son action.

Le  gouvernement n’a visiblement tiré aucune leçon de l’expérience précédente, puisqu’il nous refait le coup avec ce texte.

Sur un plan plus politique, Edouard Fritch est victime de la situation qu’il a lui‐même créée. Jusqu’à preuve du contraire, c’est plutôt lui qui a manigancé avec l’UPLD lors de la répartition des commissions à l’assemblée dans l’unique objectif d’écarter et d’affaiblir le Tahoera’a Huiraatira. Si aujourd’hui, l’UPLD qu’il a tenté d’acheter, ne le soutient pas, il ne peut s’en prendre qu’à lui‐même, car c’est bien lui qui a cassé sa propre majorité.

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Le Tahoeraa soutient que « le gouvernement confond urgence et précipitation »

  • 5 octobre 2015 à 19 h 23 min
    Permalink

    C'est pathétique votre comportement de donneur de leçon ,élus du Tahoeraa …Alors que votre passé ne plaide nullement en votre faveur . ( voir les affaires au Tribunal ) un peu de bon sens , car la population observe votre cinema et ça ne plait pas du tout

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close