Le Tahoeraa tente de justifier sa défaite à Papara

Dans un communiqué dont nous reproduisons ici quelques extraits, le Tahoeraa huiraatira commente le résultat des élections municipales partielles à Papara qui constitue, selon le parti, « la victoire des promesses ».

 

Le mouvement orange reproche tout d’abord au candidat-représentant à l’assemblée d’avoir bénéficié du « soutien ouvertement affiché par le gouvernement » Fritch, accusant la liste d’avoir fait des promesses: « Pas moins de 200 CAE, des logements OPH, des embauches à l’OPT ou au sein des services de la présidence comme le SMG ». Sans apporter naturellement la moindre preuve ce qui est avancé…

Puis, les attaques pleuvent sur l’ancien maire Bruno Sandras soupçonné à son tour d’avoir « tourné le dos à sa candidate Christelle Lehartel ». Et d’ajouter: « Probablement en échange d’une contrepartie. On connaîtra probablement dans les semaines à venir le prix de sa bascule ».

Enfin, le Tahoeraa affirme que Putai Taae « aurait menacé de sortir du Tapura si le président (ndlr: Fritch) ne lui laissait pas les coudées franches pour courir seul sans faire alliance (…) ».

Bref, le parti de Gaston Flosse a visiblement du mal à digérer la défaite.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close