Le Tapura huiraatira se met en ordre de bataille pour les Territoriales

Le Tapura Huiraatira (parti autonomiste polynésien) a réuni un conseil politique extraordinaire vendredi soir à la mairie de Pirae.

Il s’agissait pour le président du mouvement, Edouard Fritch, et la centaine de cadres, élus, présents d’aborder la question de la prochaine échéance électorale qui avance à grands pas puisque le premier tour des Territoriales aura lieu maintenant dans moins de trois mois, fin avril.

Après quatre années bientôt à la tête du Pays, la nouvelle majorité peut envisager ce rendez-vous avec une certaine confiance dans la mesure où elle affiche quelques bons résultats sur le plan économique, non sans avoir préalablement contribué au redressement des finances publiques. En effet, le pays a retrouvé des couleurs, les entreprises ont le moral, elles recommencent à embaucher et les ménages consomment. Mais beaucoup de chemin reste encore à parcourir, notamment en matière d’emploi ou de lutte contre la pauvreté.

Fort du bon score réalisé aux Législatives avec l’élection de deux députés (Nicole Sanquer et Maina Sage) sur trois, le Tapura ne manquera pas de tirer les enseignements de ce scrutin, chiffres à l’appui par commune et archipel, pour constituer ses listes en vue de la désignation des futurs représentants à l’assemblée. Il lui faudra aussi et surtout tenir compte de la parité stricte et obligatoire imposée par la loi à chacun des partis.

Une chose est sûre: il y a beaucoup de monde à caser, notamment des maires qui constituent la principale force de l’actuelle majorité; « mais beaucoup de places à pourvoir également » a indiqué Edouard Fritch devant les journalistes, soucieux de ne froisser personne dans ses rangs. Pour l’heure, selon nos informations, « cinq hommes et trois femmes » devraient prendre la tête des huit sections électorales pour aller au combat. Des noms circulent déjà… mais il est encore trop tôt pour lever le voile et il faudra donc attendre la réunion du congrès pour en connaître la composition exacte.

Enfin, ce conseil politique extraordinaire a également été l’occasion d’examiner les grandes lignes du programme électoral du Tapura.

Photo d’archives (20 février 2016 à Pirae)

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close