Le ‘uru dans tous ses états du 17 au 19 mars

Le président de la Polynésie française, en charge du portefeuille de l’agriculture, Edouard Fritch, a présenté ce mercredi matin, en conseil des ministres, une communication portant sur la quatrième édition du Festival du ‘uru.

Une opération qui aura lieu du 17 au 19 mars dans les jardins de la Maison de la Culture.

Fort du succès rencontré depuis la première édition en 2013, la valorisation du fruit de l’arbre à pain s’inscrit désormais parmi les produits vivriers auxquels le gouvernement s’attache à redonner une place dans l’histoire et le terroir des Polynésiens.

Cette opération revêt un rôle majeur pour la promotion et la valorisation de nos ressources propres et participe de ce fait à marquer une plus grande présence de l’agriculture au cœur de la Polynésie française. Une place qui doit notamment prendre du sens par la valorisation de ce patrimoine alimentaire au service de la santé.

En effet, le changement des modes alimentaires de la population, marqué par le recul des denrées de base traditionnelles au profit du riz, des céréales et des produits agro-transformés, conduit à une progression inquiétante de l’obésité et des pathologies associées à une mauvaise nutrition. Aussi, la politique agricole du gouvernement s’engage à poursuivre la préservation et la valorisation de notre patrimoine alimentaire traditionnel par des programmes et des actions de promotion des produits amylacés issus de la culture vivrière.

uru braisé 0012

Plusieurs animations sont prévues, alliant artisanat, alimentation, culture et agriculture, notamment :

  • projections audiovisuelles (interlude du ‘uru, préparation du ma, pièce de théâtre) ;

  • contes et légendes autour de l’histoire du ‘uru ;

  • exposition spéciale ‘uru ;

  • médecine traditionnelle ;

  • cuisine traditionnelle ;

  • présentation des cultivars et des techniques culturales du ‘uru par le service du développement rural et les producteurs du SPG BioFetia ;

  • démonstrations techniques de bouturage, marcottage par le service du développement rural ;

  • ventes de produits transformés à base de ‘uru.

Enfin, la participation de plusieurs restaurateurs de la ville de Papeete et de lycées professionnels dont les formations sont axées vers les services de restauration est prévue. En introduisant le produit à leur carte de menu, ils mettent en avant leur intérêt pour cette opération de promotion du ‘uru.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close