Le virus Zika pourrait être à l’origine de malformations congénitales

Dans un communiqué, la direction de la santé fait état d’investigations en cours concernant des cas de malformations congénitales survenues en 2014-15.

Suivant les signalements de quatre premiers cas d’anomalies congénitales rares chez des enfants nés en 2014, le service de néonatologie du Centre hospitalier de la Polynésie française et le Bureau de veille sanitaire de la direction de la santé ont analysé les naissances et interruptions médicales de grossesse survenues depuis 2014.

Au total, dis-huit enfants ou fœtus avec des malformations du système nerveux central ont été identifiés entre mars 2014 et mai 2015, soit plus que la fréquence habituelle.

Pour ces dix-huit cas, dix interruptions médicales de grossesse ont été réalisées, six enfants sont vivants avec des anomalies neurologiques de niveau variable et deux sont décédés.

Pour quinze cas, les débuts de grossesses et jusqu’au sixième mois se sont déroulés durant l’épidémie de Zika, entre septembre 2013 et mars 2014.

Aucun autre facteur de risque particulier n’a été détecté pour l’instant chez les mères de ces enfants.

L’hypothèse d’un rôle sur ces malformations congénitales d’une infection des mères par le virus Zika durant leur début de grossesse est aujourd’hui à l’étude, d’autant plus qu’un phénomène semblable est rapporté au Brésil où sévit actuellement une épidémie de Zika.

Aucun événement de cette nature n’avait jamais été décrit auparavant avec ce virus.

Les investigations auprès des familles concernées en Polynésie vont se poursuivre, à la recherche d’autres mécanismes explicatifs.

Il n’y a actuellement plus aucun risque de grossesse pathologique liée au virus Zika, compte tenu de l’absence complète de circulation de ce virus sur le territoire depuis plus d’un an.

La direction de la santé rappelle l’importance pour les femmes enceintes de se prémunir des piqûres de moustique pendant toute la grossesse et la nécessité plus globale de procéder régulièrement à l’élimination des gîtes à moustiques au niveau des lieux de vie.

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Le virus Zika pourrait être à l’origine de malformations congénitales

  • 3 décembre 2015 à 11 h 15 min
    Permalink

    Vous êtes sûre de vos mensonges ? Et les effets nucléaire qu’elles sont ses effets sur la santé du peuples polynésiens ? C’est de dire que c’est l’autre ! Et de nous prendre pour des idiots !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close