L’économie circulaire a de beaux jours devant elle

Les Rencontres de l’économie circulaire se sont ouvertes, mercredi matin, dans l’auditorium de la Chambre de commerce (CCISM).

Bien que le thème soit quelque peu abstrait pour le commun des mortels, ces « rencontres » ont quasiment fait salle pleine, toute la matinée durant.

A l’initiative de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), c’est donc un public très averti, pour ne pas dire des fins connaisseurs, qui a échangé plusieurs heures durant sur l’art et la meilleure manière de valoriser nos ressources, en passant du « concept à l’action ».

Après la société de consommation à outrance, l’ère du gaspillage et du tout-jetable, nous devons apprendre désormais à moins gaspiller! L’exemple du smartphone est éloquent: pourquoi devrions-nous changer de téléphone chaque année, si ce n’est pour coller aux effets de mode ?

L’économie circulaire est considérée aujourd’hui comme un atout pour l’entreprise qui veut réussir. C’est tout au moins ce qu’a expliqué Yann Jacquemin, de l’Agence française de développement (AFD).

D’autres entreprises ont déjà trouvé des applications concrètes comme Technival en vue de valoriser les tourteaux de coprah ou encore l’usine de Jus de fruits de Moorea qui donne une seconde vie aux déchets d’ananas.

D’autres pistes sont encore à explorer avec, à la clé, des filons d’emplois insoupçonnés. Reste à trouver les pionniers!

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close