Légère amélioration du solde de la balance commerciale en 2014

La balance commerciale de la Polynésie française s’est améliorée entre 2013 et 2014 alors que notre premier partenaire reste la France métropolitaine, relève l’Institut de la statistique (ISPF).

L’an dernier, le solde de la balance commerciale (importations/exportations) a atteint – 146 milliards de F.CFP, ce qui constitue une diminution du déficit de 3 % par rapport à 2013. Il s’agit de la première amélioration depuis 2011.

La valeur des importations civiles a diminué de trois milliards (- 2 %) tandis que celle des exportations progresse d’un milliard de Fcfp (+ 8 %). La baisse des importations destinées aux entreprises est compensée par la hausse des importations à destination des ménages. La diminution de la facture énergétique fait baisser la valeur des importations civiles. Quant à la valeur des produits automobiles, elle croît de 8 % par rapport à 2013. Le nombre de voitures de tourisme atteint 4 244 véhicules en 2014, soit 4 % de plus qu’en 2013.

La baisse globale de la valeur des importations civiles est le résultat d’un volume en retrait de 5 % pour des prix unitaires en hausse de 3 %. Les exportations locales sont, quant à elles, tirées par des prix unitaires en progression de 10 % . En 2014, elles ont atteint 12,8 milliards de Fcfp contre 11,9 un an plus tôt. Les produits perliers représentent à eux seuls 8,8 milliards de Fcfp, loin devant le poisson (1,2 milliard Fcf) et le noni (541 millions de Fcfp)

En 2014, les recettes à l’exportation ont couvert 8,1 % des dépenses à l’importation réalisées par les acteurs économiques locaux, un niveau jamais atteint depuis 2007. Hong Kong et le Japon sont les principaux acheteurs des produits locaux mis sur le marché.

Autre enseignement: la France métropolitaine reste le premier partenaire commercial de la Polynésie française avec un quart de nos achats. La valeur des marchandises importées progresse encore (+ 5 % par rapport à 2013) et représente 41 milliards de F.CFP pour un volume de 82 000 tonnes. La moitié est constituée de produits des industries agro-alimentaires (notamment de « boissons, liquides alcooliques, vinaigres », de lait et de fromages) et de biens intermédiaires (machines, appareils, matériels électriques) à parts égales. Le Pays se tourne à nouveau vers Singapour pour l’achat de produits énergétiques après s’être principalement approvisionné en Corée du Sud en 2012 et 2013. La valeur des achats atteint 21,2 milliards de F.CFP (+ 87 % par rapport à 2013), soit 13 % des importations civiles.

La Chine devient le quatrième partenaire commercial du Pays. La Polynésie française lui achète pour 16,7 milliards de F.CFP de marchandises. La valeur des achats progresse de 4 % entre 2013 et 2014 (contre 2,5 % entre 2012 et 2013). Ces échanges représentent 10 % des importations civiles. Un tiers des marchandises sont des biens d’équipement dont la moitié de machines de bureau, matériel informatique et téléphones mobiles. Un autre tiers des achats en provenance de la Chine sont des biens de consommation (dont 60 % sont des produits de l’industrie de l’équipement du foyer) et 27 % sont des biens intermédiaires.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close