Législatives (1er tour): carton plein pour le Tapura

Selon des résultats provisoires établis à 22h30, les trois candidats de la majorité présidentielle (parti Tapura huiraatira) arrivent en tête dans leur circonscription respective. Il ne reste plus qu’à transformer…

Dans la première circonscription, la députée sortante, Maïna Sage, réalise un score sans appel: plus de 13 600 suffrages, soit quasiment deux fois plus que le suivant, le représentant du Tahoeraa, Moana Greig (7 717), suivi de Richard Tuheiava (4 764) pour le compte de l’UPLD. Elle a pu compter sur la mobilisation massive des électeurs de la capitale (2 586 suffrages), mais également de Pirae (2 207) ou encore d’Arue (1 093). A Papeete, en revanche, force est de constater « l’effondrement » de Tauhiti Nena (1 017) qui, désormais à la tête du jeune mouvement Tau Hoturau, comptait bien en faire sa tête de pont après des débuts très prometteurs aux législatives partielles de 2014. Sans le soutien des indépendantistes, on connait à présent son véritable poids électoral.

Dans la deuxième circonscription, c’est Nicole Sanquer qui décroche son ticket pour le deuxième tour. Avec un peu plus de 10 000 voix, l’actuelle ministre de l’Education devance facilement Teura Iriti (Tahoeraa, 6 453), devant Tina Cross (UPLD, 4643) et la jeune protégée du maire de Paea, Tepuaraurii Teriitahi avec un peu plus de 3 500 voix. Que va faire désormais le tavana, Jacqui Graffe, celui là même qui a pris ses distances avec le parti majoritaire pour imposer sa candidate ? Va t-il tenir sa parole d’appeler à soutenir la candidate arrivée en tête, à savoir Nicole Sanquer. Réponse dans quelques jours. A noter également le joli score de Nicole Sanquer à Mahina avec 2143 voix contre seulement 582 pour Teura Iriti.

Dans la troisième enfin, les jeux sont beaucoup plus serrés. Selon les dernier comptage disponible, moins de 1000 voix sépareraient Patrick Howell (Tapura) de Moetai Brotherson (UPLD). Il faut dire qu’avec Faa’a et l’attachement de sa population au maire Oscar Temaru, son gendre disposait là d’un joli tapis rouge. A Faa’a, Moetai Brotherson est naturellement arrivée en tête avec un peu plus de 3 000 voix contre seulement 1329 pour Patrick Howell. Au deuxième tour, la participation pourrait bien être supérieure en faveur de l’UPLD. Aux Iles sous-le-vent, le Tapura obtient néanmoins de bien belles satisfactions. Comme à Bora Bora où Patrick Howell obtient 1362 suffrages contre 667 pour Vincent Dubois. Même à Uturoa où pourtant la mairesse, Sylviane Terooatea, est la suppléante du tandem orange, Howell réalise 627 voix, juste derrière Vincent Dubois (800).

Les candidats sélectionnés pour le deuxième tour disposent désormais de quinze jours pour revenir sur le terrain afin de mobiliser leurs troupes. Ce temps sera également mis à profit pour passer d’éventuelles alliances mais nous le savons tous, en la matière, le report de voix est une science inexacte.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close