Législatives: il y a toujours des moyens de s’entendre avec Jacqui Graffe…

Dans la deuxième circonscription électorale, dans le duel entre Nicole Sanquer (Tapura) et Teura Iriti (Tahoeraa), il faudra compter avec les voix obtenues par Tepuaraurii Teriitahi.

Elle et sa suppléante, Lorna Oputu, pèsent près de 3500 voix, ce qui n’est pas négligeable malgré l’avance, du même ordre, capitalisée par l’actuelle ministre de l’Education.

Aujourd’hui, son mentor, le tavana de Paea, n’est pas fermé à un rabibochage avec la grande famille majoritaire. Pour l’heure, aucune décision n’a été prise. Mais il pose ses conditions!

Dans l’attente du retour du chef de l’exécutif local, Edouard Fritch, actuellement à New York dans le cadre de la conférence sur les océans, il a confié à nos confrères de Polynésie 1ère, avoir un certain nombre de doléances. Et de déplorer d’emblée que les dossiers propres à la commune de Paea n’avancent pas beaucoup. Par ailleurs, il souhaite s’entretenir avec Edouard Fritch de « politique en général ». Sans en dire davantage…

Aussi, Jacqui Graffe l’assure: il y a des moyens de s’entendre!

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close