L’égoïsme des grévistes de l’Huilerie vu par Père Christophe

Nous relayons bien volontiers le coup de gueule exprimé par Père Christophe dans le bulletin de la cathédrale de Papeete concernant le conflit social à l’Huilerie de Tahiti qui vient tout juste de prendre fin. Mais à quel prix !? A ce sujet, nous vous recommandons le blog de Tahititoday.com qui publie les termes du protocole d’accord et les nombreux avantages consentis aux travailleurs et autres protégés de Patrick Galenon. C’est tout simplement: indécent.

 

BLOCUS… OU QUAND TAHITI AFFAME LES ILES…
Toute la Polynésie s’est mobilisée, tout récemment, pour venir en aide aux sinistrés du cyclone Pam au Vanuatu… Particuliers, associations, pays, Églises… Tout le monde se gargarisait du mot « Solidarité »… Oui nous sommes venus en aide, à juste titre, aux frères du Pacifique…

Aujourd’hui, sans aucun scrupule, et sans que cela ne semble émouvoir grand monde… nous affamons nos frères des îles… un communiqué laconique annonce : « Nous avons le regret de vous informer que nous ne pouvons malheureusement plus réceptionner le coprah dans nos hangars compte tenu de la grève qui touche la société depuis près de 6 semaines ».

Combien de familles aux Tuamotu, aux Marquises… dans l’ensemble de nos îles vivent des revenus du coprah… et parce que nous sommes incapables de nous entendre, parce que nous ne savons pas concéder, parce que nous voulons conserver tous nos avantages… voire en obtenir d’autres… sans aucun scrupule on les affame… La réalité est douloureuse puisque le « moi d’abord » passe par le mépris de l’autre, vous avez dit solidarité ! Nous ne sommes que des hypocrites ! Serions-nous sur le point de permettre que l’indifférence s’installe dans la plus grande quiétude ? 

galenon949 copieMais concrètement que nos Paumotu, nos Marquisiens se retrouvent sans plus aucun revenu… cela nous importe peu… Et pourtant nous savons les utiliser pour notre image : « La Perle de Tahiti » des Tuamotu ; les travaux d’art et sculpture des Marquises…

Honte à nous, hommes et femmes, qui demeurons à Tahiti… qui osons élever nos voix contre le non respect des droits de l’homme partout dans le monde… et qui affamons nos frères et sœurs des îles !
Ne venez plus jamais me dire : « Mais pourquoi toutes ces personnes qui vivent dans la rue… qui vivent dans des quartiers sordides de la banlieue de Papeete ne rentrent-ils pas chez eux dans les îles ? »

Après un tel témoignage d’égoïsme, d’indifférence de notre part… nous ne sommes plus autorisés au moindre jugement !
Se taire est indigne d’un pays qui se dit civilisé et mieux encore chrétien ! Se taire est un crime !
« Seigneur, donne-nous la grâce des larmes, pour pleurer nos péchés et recevoir ton pardon. » (Pape François)

Télécharger l'article en PDF

14 pensées sur “L’égoïsme des grévistes de l’Huilerie vu par Père Christophe

  • 17 mai 2015 à 11 h 57 min
    Permalink

    C est ignoble tous ces syndicalistes et certains employés, prendre ces freres et soeurs en otage pour leur bien etre. Vraiment écoeuré avec tous ces agissements. Le pays a t il les moyens de faire face??? Alors que certaines de nos iles dependent du bon fonctionnement de l économie de Tahiti. Tous des égoistes et profiteurs

    Répondre
  • 17 mai 2015 à 14 h 27 min
    Permalink

    avec comme excuser , la grève c’est pour sauver l’emploi , c’est plutôt pour sauver leur statut de syndicalistes .Les G , L , T et cie sont tous des égoïstes comme le dit le père Christophe .La prochaine fois on essayera de se lever

    Répondre
  • 18 mai 2015 à 0 h 48 min
    Permalink

    je suis d'accord avec le Père Christophe…. Il y a plein de jeunes qui cherchent du travail et qui sont prêts a travailler sans pour autant demander un 13 ème mois, des primes de de salissures etc… Alors, messieurs les syndicalistes arrêtons les bêtises, nous ne sommes pas dans le monde des bisounours, il y a des personnes qui doivent qui n'ont pas la chance de pouvoir manger correctement, car il n'ont pas la chance d'avoir un travail pour nourrir leur famille. Revenons sur terre et regardons la réalité de notre société….

    Répondre
  • 18 mai 2015 à 2 h 25 min
    Permalink

    MERCI PERE CHRISTOPHE DE COMPRENDRE TOUS CEUX DES ÎLES , C'EST TOUT A FAIT CELA , égoïstes ils sont , ils ne pensent qu'à eux , alors qu'il y en a qui demande à avoir du travail partout en Polynésie peu importe le boulot qu'on leur donne , des hypocrites tous ces syndicalistes et des profiteurs

    Répondre
  • 18 mai 2015 à 5 h 17 min
    Permalink

    Des causes de luttes sont sans fin. Coprah, nucléaire, cherté de la vie, montée des eaux, chômage, des études pour tous, etc. La seule chose me semble-t-il, c'est d'éviter de dire que ce "qui a été fait pour Vanuatu" n'a pas de sens, parce qu'il y a une grève non résolue à Tahiti. Dans ce cas, quelles sont les priorités dans les combats, je peux très bien dire aussi : "J'aimerais autant de courage dans les paroles pour dénoncer tous les essais nucléaires qui ont été réalisés chez nous". Et pourtant, ce n'est pas une priorité pour beaucoup, et avec des raisons valables certainement. Mais, le juste milieu dans un combat, c'est de ne pas en faire le seul combat d'une vie. Toutes les causes de luttes sociales sont importantes. Mais toutes, jamais l'une contre l'autre, ou bien au détriment d'une autre. Vanuatu, il fallait les aider. Huilerie, il fallait trouver une solution. Santé, il faut un meilleur système. Et nucléaire, euh… C'est mal vu lorsqu'on doit s'afficher. ????? Par contre, que les Marquises demandent une centrale d'huilerie pour gérer le coprah dans leur archipel, je fémicite les tavana du Fenua Enata. Dans les conflits sociaux, sachons retirer ce qu'il y a de meilleur.

    Répondre
  • 18 mai 2015 à 6 h 19 min
    Permalink

    IT TAKES ALOT OF GUTS TO PUBLICIZE WHAT WE THINK OF THE COPRAH STRIKE. YES,VANUATU BEING HIT BY THE CYCLONE. COUNTRIES AROUND THE WORLD SOCIAL PROBLEMS AND STARVATION. AND HERE, YES HERE IN THESE ISLANDS, WE'RE NOT SATISFIED OF HOW MUCH WE MAKE PER MONTH. UNION REPS, OF COUSE NEED TO EAT, SO THEY HAVE TO FIND A WAY TO STIR UP PROBLEMS, STRIKE. MANY ISLANDERS OF FRENCH POLYNEISA ARE IN TROUBLR AND REALLY NEED HELP, BUT OTHERS WILL STOMP ON THEM CAUSE OF THE GREEDYNESS. HEY, ECONOMIC CRISES WILL GET WORST AND EVERYONE WILL BE HURT. GOOD LUCK TO ALL.

    Répondre
  • 18 mai 2015 à 20 h 17 min
    Permalink

    Je rebondis sur la vitesse que met le Ministre (7 semaines!!!!) pour accorder autant d’avantages aux grévistes de l’Huilerie

    Répondre
  • 18 mai 2015 à 21 h 16 min
    Permalink

    VOUS SAVEZ A PROPOS DES SYNDICALISTES IL Y EN AURAIT A DIRE MAIS LE PLUS NUL DANS L AFFAIRE CE SONT CEUX QUI VOTENT ENCORE POUR EUX … ILS SE FOUTENT COMPLETEMENT DE TOUTE LA POPULATION DES SYNDIQUES DE TOUT , ILS PLACENT TRANQUILLEMENT LEURS ENFANTS A DES POSTES BIEN REMUNERES ET LES SYNDIQUES A MAITI MAI A … TAAHOA MA … ILS SONT TOUS AUSSI POURRIS LES UNS QUE LES AUTRES … ET ON DEROULE LE TAPIS ROUGE MEME QUAND ILS FOUTENT RIEN … NO VAI A TE HAPE MEAMA …. MAURURU PERE CHRISTOPHE TU AS RAISON SUR TOUTE LA LIGNE BIEN SUR …..

    Répondre
  • 21 mai 2015 à 9 h 49 min
    Permalink

    Se sont des causes nobles sans fin et ne seront jamais satisfaites, aider son prochain, proteger son prochain, on se rend compte qu’aujourd’hui, ces causes sont là juste pour faire bonne figure que nous soyons à l’autre bout de la terre nous sommes aussi présents chez vous. Tous ces remues ménage politiques, sociaux et éducatifs sont les problèmes colatéraux de notre système de pensée qui n’est basé sur le pouvoir, l’argent et le profit. Oui c’est ce qui anime et motive le monde. Que nous reste t-il de notre éducation religieuse et familiale? Serons nous encore des enfants gattés pourris à qui on n’a pas donner les bonbons? Serons nous les terrorismes de demain pour arriver à nos fins? Serons nous toujours peu de foi et de courage?

    Répondre
  • 18 juillet 2016 à 5 h 28 min
    Permalink

    Les oeuvres dans un amour franternel véritable… c'est cela la vraie réponse à apporter à ces genre d'ineptie

    Répondre
  • 18 juillet 2016 à 5 h 28 min
    Permalink

    Les oeuvres dans un amour franternel véritable… c'est cela la vraie réponse à apporter à ces genre d'ineptie

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close