L’égorgeur de « Blanc-blanc » reconnu coupable

Jugé ce matin au tribunal de Papeete, le propriétaire de la chienne,âgé de 47 ans, a été reconnu coupable de cruautés envers un animal domestique. Une première victoire pour les associations…

 

A l’époque, c’était en juin dernier, l’affaire avait fait grand bruit et soulevé une profonde indignation parmi la population.

Celui que l’on surnomme aujourd’hui « l’égorgeur » avait tenté en effet de tuer la pauvre bête au motif qu’elle aboyait trop souvent. Plus grave encore, il a également déclaré aux enquêteurs avoir eu l’intention de la manger. En vain.

Gravement entaillée à la base du cou, la chienne avait quand même réussi à échapper aux griffes de son bourreau pour se réfugier sous une voiture où elle fut retrouvée par une voisine.

Malgré les soins prodigués par un vétérinaire, « Blanc-blanc » décédera trois jours plus tard des suites de ses blessures.

Pour les faits qui lui sont reprochés, l’homme a été condamné à une amende de 15 000 Fcfp (à peine 140 euros) ainsi qu’à l’interdiction à vie de posséder un autre animal. Une sanction relativement clémente quand on sait qu’il encourait une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison…Mais pour les associations de protection des animaux, cette décision constitue déjà un grand pas tant elle permettra de poursuivre systématiquement les auteurs de cruautés envers nos amis les bêtes.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close