L’émancipation se poursuit pour les femmes Saoudiennes

Les Saoudiennes sont désormais autorisées à créer leurs propres entreprises dans le royaume sans solliciter le consentement d’un tuteur masculin, afin de stimuler le secteur privé.

C’est ce qu’annonce, dimanche 18 février, le gouvernement du royaume wahhabite. « Les femmes peuvent maintenant lancer leurs propres entreprises et bénéficier des services en ligne [du gouvernement] sans avoir à prouver le consentement d’un tuteur », explique le ministère du Commerce et de l’investissement sur son site web.

Les Saoudiennes étaient jusqu’ici tenues de présenter une preuve de permission d’un tuteur masculin, habituellement l’époux, le père ou le frère, pour pouvoir engager des procédures administratives. Mais, depuis l’année dernière, le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane, âgé de 32 ans, a lancé une série de réformes pour stimuler la participation des femmes à la vie publique.

Après le permis de conduire et l’accès aux stades

Le 12 février, le parquet à Ryad a annoncé son intention de recruter pour la première fois des femmes. Le service saoudien des passeports a récemment déclaré avoir reçu 107 000 candidatures de femmes pour 140 postes vacants dans les aéroports et aux postes frontaliers.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close