Leptospirose, gastro, dengue…comment s’en prémunir après les intempéries ?

Les intempéries actuelles et leurs conséquences sur la salubrité des habitats (inondations, boue, détritus, coupure d’eau…) sont favorables à la transmission d’agents infectieux et aux accidents. Ces risques persistent même après l’amélioration des conditions climatiques, souligne la Direction de la santé dans un appel à la prudence lancé aux familles polynésiennes.

La leptospirose est le risque infectieux le plus fréquent. Marcher pieds nus dans l’eau sale ou la boue augmente les risques de contact entre la peau et ces germes infectieux.
La leptospirose est une maladie grave causée par des bactéries (leptospires) qui pénètrent à travers la peau, les muqueuses ou par des blessures (même petites), lors de contacts prolongés avec la boue ou de l’eau sale, souillée par les urines d’animaux (rats, cochons, vaches, chiens…).

Après une incubation en moyenne de 10 jours (pouvant aller de 2 à 30 jours), la maladie débute comme une forte grippe avec une fièvre élevée, des maux de têtes, des douleurs musculaires et articulaires. Une consultation médicale doit avoir lieu le plus tôt possible. Si le traitement n’est pas débuté assez tôt, des complications peuvent apparaître : atteintes du foie et des reins (jaunisse, urines rouge foncé), hémorragies… Le décès peut survenir dans 5 à 10 % des cas.

La leptospirose est soignée efficacement par des antibiotiques à condition de consulter un médecin dès les premiers signes. Consultez rapidement dès l’apparition des signes suivants, surtout s’il y a eu des contacts avec de l’eau ou de la boue potentiellement souillées durant les trois semaines précédentes : fièvre élevée et brutale, avec malaise, douleurs dans les muscles, les articulations, le ventre, forts maux de tête.

Gare également à la gastro-entérite. Les fortes pluies favorisent également le risque de propagation des germes fécaux (à partir de fosses septiques défectueuses) ainsi que d’autres germes pathogènes. Assurez-vous que l’eau que vous buvez est propre à la consommation. Il est possible de récupérer de l’eau des fontaines publiques ou chez des personnes. De plus, cuisez bien les aliments et veillez à une bonne hygiène corporelle.

Naturellement, la dengue est le risque le plus important. La saison des pluies est propice à la prolifération des gîtes larvaires et des moustiques. Pour éviter la dengue, maladie à potentiel épidémique, protégez-vous contre les piqûres de moustiques et éliminez les gîtes larvaires.
Recommandations générales : ne marchez pas pieds nus dans la boue et dans des eaux susceptibles d’être souillées, ne vous baignez pas à la rivière ou aux embouchures, désinfectez rapidement toute blessure au niveau de la peau, lavez-vous les mains fréquemment, gardez une peau propre, assurez-vous que l’eau que vous consommez est potable, buvez de l’eau embouteillée, faites bouillir l’eau du robinet pendant 10 à 15 minutes, cuisez bien les aliments avant de les consommer.

Photo: au lendemain des intempéries de janvier 2017

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close