Les apiculteurs maintiennent la pression

Levée de boucliers après la décision du gouvernement polynésien de rouvrir les importations de miel.

Un constat tout d’abord: les apiculteurs locaux sont actuellement dans l’incapacité de répondre à la demande des consommateurs. Selon les chiffres officiels, en effet, il manquerait bon an mal an près de 20 tonnes de miel. Sans parler des tarifs pratiqués dans le commerce…D’où la reprise imminente des importations dont l’arrêté, précisons-le, n’a pas encore été publié au journal officiel de la PF.

Qu’à cela ne tienne, les détracteurs du ministre de l’agriculture dénoncent « une décision prise sans concertation ». Et le chef de file des écologistes, Jacky Bryant, d’appeler au boycott des produits importés, ce qui constitue, selon lui, « la réponse la plus pertinente » à « une faute politique grave ».

Face au risque de maladies, les techniciens du SDR (Service du développement rural) soutiennent pour leur part que l’importation de « miel irradié » selon des normes strictes offre suffisamment de garanties pour les ruchers du fenua. Et d’ajouter qu’en aucun cas il n’est question aujourd’hui de recourir à du miel en provenance de Chine.

Mais les apiculteurs ne veulent visiblement rien savoir au nom du principe selon lequel il n’existe « aucun vétérinaire compétent en la matière » sur le fenua. Avec de tels arguments, le débat paraît bien mal engagé!

Télécharger l'article en PDF

7 pensées sur “Les apiculteurs maintiennent la pression

  • 30 juillet 2015 à 6 h 35 min
    Permalink

    N ’ ouvrant pas nos offres avec d’autres acteurs économiques, importons du miel de Nouvelle – Zealand est plus judicieux, ils sont super pointus sur les normes sanitaires. Faisant rentré en complément de ce que nous produisons ,et,ainsi couvrir le marché local

    Répondre
  • 30 juillet 2015 à 7 h 46 min
    Permalink

    mais faite le miel moins cher !!car pour 25 cls 1800 je trouve que sais trop cher et je me rabattrais comme beaucoup vers un miel de france ou de nle zelande d’aussi bonne qualité et gouteux !!!merci d’avoir lus et reflaichit a ce que beaucop demande !!!

    Répondre
  • 30 juillet 2015 à 19 h 25 min
    Permalink

    Enfin du miel ! il était temps, cela fait des années que je suis en manque alors que j'en ai besoin pour raison de santé. Bien sur, j'ai trouvé parfois une bouteille de miel vendue par de petits dealers à 2 fois son prix. J'ai même pu en avoir 2 ou 3 fois dans un magasin de Mahina où le commerçant connaissant mon épouse, l'avait mis de côté pour elle. Drôle de façon de produire et de faire du commerce…

    Répondre
  • 1 août 2015 à 8 h 38 min
    Permalink

    Une solution plus profitable pour le Fenua : Former des jeunes pour produire du miel local, les aider à s'installer et règlementer les prix.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close