Les associations polynésiennes sont bien éligibles au BDVA – Tahitinews

Les associations polynésiennes sont bien éligibles au BDVA

Par le biais d’une question écrite, Nicole Sanquer a souhaité attirer l’attention du ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer sur l’éligibilité de la Polynésie française au Fonds de développement de la vie associative (FDVA).

En effet, la loi de moralisation de la vie politique, adoptée le 15 septembre 2017, prévoyait la suppression du dispositif de « réserve parlementaire » à compter de cette année. Cette suppression, motivée par des abus dans le passé, conduit de fait à une diminution des crédits ouverts au bénéfice du tissu associatif, devenant alors des dommages collatéraux du manque de probité de certains.

Avec la suppression de la réserve parlementaire, les associations polynésiennes se retrouvent en grande difficulté. Elles font vivre notre Pays en le dynamisant, en organisant des évènements, des débats, et en permettant de préserver la démocratie active. Le FDVA serait la compensation parfaite à ce manque de subventions pour mener à bien les projets associatifs de notre Fenua.

Toutefois, la circulaire du 29 février 2012 dispose que le fonds est applicable sur le territoire métropolitain et dans les départements d’outre-mer sans mentionner l’éligibilité des collectivités d’outre-mer comme la Polynésie française. Nous aurions pu être l’une des rares collectivités à ne pas bénéficier des compensations offertes par le FDVA.

Fort heureusement, la réponse de Monsieur Blanquer est satisfaisante puisqu’il s’engage à ce que les amendements du décret n° 2011-2121 du 30 décembre 2011 relatif au FDVA, en plus d’abonder de 25 millions d’euros supplémentaires ce fonds (3 milliards de F CFP), intègrent aussi l’éligibilité des associations polynésiennes dans le dispositif.

Grâce à cet engagement fort de l’État, une égalité réelle entre les outre-mer est rétablie. La députée tient à remercier chaleureusement Monsieur Jean-Michel Blanquer pour cet engagement et restera vigilante quant à son application.

Communiqué.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close