Les colonies de vacances et camps de scouts sont-ils en danger ?

 

Y a-t-il péril sur les jolies colonies de vacances ?

Une ordonnance transcrivant une directive européenne pourrait, au 1er juillet prochain, mettre en danger les structures à but non lucratif qui accueillent des mineurs, comme les colonies de vacances ou camps de scouts.

« C’est la mort des petites associations »

Selon la transposition française de la directive Travel, ces structures d’accueil collectif seront traitées comme n’importe quelle entreprise de tourisme. Pour faire simple, elles devront se porter garantes de leurs prestataires, tout comme les agences de voyage. Par exemple: si une colonie a prévu une activité canoë et que cette dernière est annulée, la structure organisatrice devra rembourser les parents.

Cela risque de poser de conséquents problèmes budgétaires pour certaines structures. « C’est la mort des petites associations qui n’ont pas de matelas financier », s’alarme pour BFMTV Arnaud de Bechvel, président de Vitacolo, une association qui propose des colonies de vacances à un millier de jeunes.

« Cela impose de mettre en place un fonds de garantie pour pouvoir rembourser nos clients. Cela représente 10% de notre chiffre d’affaires bloqués sur un compte, soit 80.000 euros. Aujourd’hui, je ne les ai pas. »

« La richesse de l’éducation populaire, c’est la diversité »

La solution pour les plus petites associations: rejoindre de plus grandes structures. Ce qui ne les satisfait pas. Car…

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close