Les comptes d’Air France dans le rouge

La compagnie a publié vendredi ses résultats pour le premier trimestre: le groupe affiche une perte nette de 269 millions d’euros alors que les trois jours de grève observés en février et en mars ont coûté 75 millions d’euros. L’environnement économique était pourtant « porteur » avec un trafic en hausse de 5,7%.

Conséquence directe : pour l’année 2018, la compagnie prévoit d’ores et déjà un résultat d’exploitation « en baisse sensible par rapport à 2017 », où il avait atteint 1,9 milliard d’euros. Le coût des onze premiers jours de grève est estimé à « 300 millions d’euros », soit un peu plus de 25 millions d’euros par jour.

Le pétrole fait flamber la facture

Autre vent contraire, dû au renchérissement du baril de pétrole sur les marchés, la facture carburant devrait également être plus lourde de 350 millions d’euros. Et la situation ne semble pas s’améliorer. « Depuis quelques jours le prix du pétrole s’est établi au-delà des 70 dollars et il y reste », constate Frédéric Gagey, le directeur financier du groupe.

Il est « dommage qu’on n’arrive pas à tirer le bénéfice de cette période qui est plutôt une période favorable en matière de demande adressée aux transporteurs », a-t-il commenté au cours d’une conférence téléphonique avec des journalistes.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close