Les Eglises du Pacifique sensibilisées au dérèglement climatique

 

Le président Edouard Fritch a reçu, jeudi matin, des représentants de la Conférence des Eglises du Pacifique, afin de s’entretenir avec eux notamment sur les problématiques liées aux conséquences du changement climatique sur les états insulaires du Pacifique.

Dans son discours, le président a rappelé à quel point il était important pour le Pacifique, sur le sujet du changement climatique, de faire entendre une seule et même voix. Il n’a pas manqué de rappeler que la déclaration commune de Taputapuatea, le P.A.C.T, signé en juillet 2015, avait été déterminante pour convaincre les chefs d’Etats du monde entier de s’engager dans la lutte contre le changement climatique, lors de la COP21, ce qu’avait d’ailleurs aussi souligné le Président de la République, François Hollande, lors de sa visite en Polynésie française en février dernier.

Edouard Fritch a indiqué que les pays du Pacifique vivaient déjà au quotidien les effets du changement climatique. Il a souligné qu’une des responsabilités d’un gouvernement est d’assurer le bien-être de la population et sa sécurité. Il a ajouté qu’Eglises et Gouvernements doivent assurer ensemble des responsabilités distinctes mais complémentaires.

Si le rôle des dirigeants est de protéger les populations des catastrophes naturelles, de renforcer les rivages et préserver les activités économiques, des éléments tels que la foi, la religion et la culture sont tout aussi essentiels pour les populations.

Si la séparation des pouvoirs, élément essentiel de la laïcité républicaine, est évidemment nécessaire, les préoccupations des gouvernements et des Eglises convergent. Au-delà des espaces, ce sont des hommes, des femmes, des enfants, des cadres de vies, des cultures, des langues qui sont menacées. Edouard Fritch a appelé les Eglises du Pacifique à relayer ce message, afin d’être tous responsables de nos patrimoines respectifs.

Le président a enfin rappelé que son gouvernement travaillait activement à trouver les meilleures actions à mener pour l’adaptation au changement climatique et son atténuation. Il a exprimé son soutien et celui de son gouvernement, à toutes les actions et réflexions menées par les Eglises du Pacifique autour de ce sujet, et notamment lors du prochain synode de l’Eglise Protestante, qui se tiendra en août prochain au cours duquel ce même thème sera abordé.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close