Les grandes ambitions du gouvernement pour Moorea

Une délégation gouvernementale conduite par le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, s’est rendue, de vendredi à dimanche, à Moorea.

 

La délégation a entamé sa série de visites avec un arrêt sur le chantier du nouveau débarcadère pour paquebots de croisières à Paopao, afin de faire le point sur les aménagements touristiques en cours, destinés à l’accueil des croisiéristes ainsi qu’à des activités commerciales. L’investissement consenti pour le chantier de Paopao est de l’ordre de 130 millions Fcfp.

Des aménagements similaires sont également prévus à Papetoai pour un montant de 160 millions Fcfp. Le choix de Paopao et de Papetoai est lié au fait que les paquebots accostent fréquemment soit dans la baie de Paopao, soit dans la baie d’Opunohu. Ces aménagements touristiques sont demandés par les compagnies de croisières, de plus en plus nombreuses à faire escale en Polynésie française. De même, ils marquent aussi la volonté du Pays d’investir dans des infrastructures favorisant le tourisme de croisière. Outre l’île de Bora Bora où des aménagements importants ont été réalisés pour améliorer le confort et l’accueil des touristes, l’île de Fakarava bénéficiera également d’aménagements touristiques permettant de faire de cet atoll une escale pour paquebots de croisières.

La délégation s’est arrêtée sur le foncier domanial de Pihaena, dit domaine Wilbert. Le président a souhaité montrer aux ministres et aux représentants à l’Assemblée le site de 14 ha, acquis en 2010 par le Pays, pour la construction du Lycée de Moorea, mais qui s’avère inconstructible sur ce terrain pour des raisons d’urbanisme. La délégation gouvernementale a ensuite été accueillie par la direction du Lycée agricole d’Opunohu, la présidente de la CAPL (Chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire), le président de la COPAM (coopérative des planteurs d’ananas de Moorea) et le responsable SDR (service du développement rural) du domaine.

Le proviseur a présenté les filières d’études proposées par le lycée agricole, les parcelles d’application de 7ha et les activités de formation continue du CFPPA. Le proviseur a également montré à la délégation gouvernementale la parcelle – de plus d’un hectare – pressentie pour le projet du futur lycée de Moorea. Le président a ainsi pu visualiser et confirmer le site qui devrait accueillir le futur lycée. C’est un site constructible tel que spécifié dans le PGA (Plan général d’aménagement) de Moorea, ce qui devrait grandement faciliter le lancement du chantier.

Le président et sa délégation se sont ensuite rendus sur la parcelle de 5ha, qui sera affectée prochainement à la COPAM, pour un champ d’ananas. Une autre parcelle de 6ha située également sur le domaine d’Opunohu devrait également être affectée rapidement aux agriculteurs de la COPAM. A cette occasion, le président de la COPAM, Jean Tama, a souhaité qu’un arbre de uru soit planté sur le site.Moorea Uru

Les responsables du Criobe ont souhaité faire une présentation rapide du projet « Fare Natura » qui valorisera les richesses naturelles marines des lagons, notamment en lien avec les pratiques culturelles et traditionnelles de protection, et de gestion durable des ressources lagonaires. Ce Fare Natura sera en quelque sorte un éco-musée centré sur les récifs. Ce projet d’un investissement de l’ordre de 600 millions Fcfp sera financé par le Contrat de projets.

Le gouvernement a ensuite tenu une réunion publique, à Afareaitu, devant un public de 250 personnes. Le gouvernement a pu présenter l’action du gouvernement durant l’année 2015 et les projets qui structureront l’année 2016, particulièrement en ce qui concerne le développement de l’île. « Moorea possède beaucoup de potentiel pour le tourisme et d’autres domaines tels que l’agriculture », a ainsi indiqué le Président. Edouard Fritch souhaite mettre en place un comité de développement de Moorea rassemblant les élus municipaux, les élus de l’Assemblée, les responsables religieux de l’île pour qu’ensemble, avec le gouvernement, les projets de développement destinés à Moorea soient adaptés aux besoins de l’île, en cohésion avec la population.

Le président a aussi indiqué que, même si le maire de Moorea ne soutient pas la politique du gouvernement qu’il conduit, il continuera à mettre en œuvre les projets routiers et touristiques pour Moorea. Edouard Fritch a également confirmé que la construction du lycée de Moorea aura lieu sur une parcelle d’un hectare, du domaine d’Opunohu, adjacente au lycée agricole.

Samedi matin, la paroisse protestante maohi de Maatea a accueilli la délégation gouvernementale pour une séance d’échanges de réflexion avec les membres du gouvernement présents, ainsi que les responsables protestants, mormons et sanito de Moorea. Le président a longuement évoqué ses préoccupations concernant la jeunesse et la famille polynésienne. En réponse aux problématiques soulevées par le président, les églises ont mis en exergue le thème de la famille. Un thème sur lequel les églises accorderont également une place importance dans leur programme de travail pour 2016.

Moorea Fare

A la suite de cet entretien, le président et le ministre en charge du logement, Tearii Alpha, ont remis les clés de trois fare OPH, l’un à Haapiti et deux fare à Temae. La délégation s’est ensuite rendue sur le site de l’ancien quai de Haapiti pour un projet de darse destinée aux petits bateaux de pêche. La visite s’est faite en compagnie du maire délégué de Haapiti, Franck Taputuarai. En sus de cette darse, il est envisagé une aire de loisirs au bénéfice de la population. Ce projet a été évalué à près de 300 millions Fcfp. Le président a donné son accord pour que les études soient engagées dès cette année en vue d’une construction en 2017.

Dans l’après-midi, le gouvernement s’est rendu à l’hôtel Kaveka pour y rencontrer une quarantaine de professionnels du tourisme de Moorea venus exposer leurs difficultés à définir des objectifs communs de travail afin de développer leurs activités. Le président a donné instruction pour que certains services du Pays viennent sur Moorea dès cette semaine afin de dialoguer avec les professionnels sur les dysfonctionnements évoqués. Il a souhaité le retour d’une cohésion entre ces professionnels, ce qui sera bénéfique pour le développement de l’île.

Samedi soir, le président a tenu une réunion publique à Paopao. Plus d’une centaine de personnes étaient présentes à cette réunion pour des échanges entre le gouvernement et la population.

Afin de répondre aux différentes interrogations manifestées lors de la visite de la délégation gouvernementale de ce week-end, le ministre de l’Equipement, Albert Solia, se rendra ce jeudi à Moorea. Le ministre présentera dans la matinée, au conseil municipal, le projet d’extension de la marina de Vaiare, et dans l’après-midi, il rencontrera les professionnels des transports touristiques de l’île. Albert Solia sera accompagné par les directions du Port Autonome le matin et des Transports terrestres l’après-midi.

Compte-rendu proposé par le gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close