Les « mauvaises affaires » du syndicat CSTP-FO

Plus les langues se délient à la CSTP-Fo et plus on en apprend de « belle » sur le fonctionnement de la première organisation de défense des salariés en Polynésie française.

Depuis qu’Angelo Frébault est allé voir si l’herbe était plus verte dans la cour orange, rien ne va plus à la CSTP-FO!

La dernière manifestation contre la réforme des retraites marquée par de sérieux soupçons, avérés aujourd’hui, de manipulation politique contre le gouvernement Fritch, a visiblement laissé des traces et ce n’est pas fini…

En réponse à la charge de Mahinui Temarii, l’ex secrétaire général, Patrick Galenon, a bien tenté de se justifier jeudi matin, « la conscience tranquille », mais ses révélations aux micros des journalistes sont quelque peu édifiantes.

Oui, concède t-il, c’est bien la zizanie au sein de l’organisation qui doit désormais procéder à la désignation d’un (e) patron (ne) par intérim. A titre personnel, en qualité de retraité, membre du bureau confédéral, lui se dit prêt à dépanner. Quoique c’est à reculons qu’il pourrait y aller.

Car la CSTP-FO n’est plus au mieux de sa forme. En cause, une gestion financière pour le moins digne d’une bande d’amateurs. Et l’intéressé de reconnaître que le bâtiment, siège du syndicat, acheté il y a quelques années 50 millions de Fcfp, a été revendu un peu plus tard…36 millions de Fcfp. Les remboursements, eux, demeurent… et l’on comprend bien pourquoi personne ne veuille aujourd’hui reprendre la barre.

Cet investissement à perte, l’ex-SG l’explique simplement: d’abord, la baisse des cotisations des salariés, signe patent que les travailleurs ont marqué leur désapprobation vis-à-vis des actions menées ces dernières décennies sur le terrain. Et puis, toujours selon l’intéressé, une chute du prix du foncier au m2 dans la capitale. Ce qui, vous en conviendrez, est un peu fort de café…

Et dire que tous ces gens là veulent nous donner des leçons en matière de gestion des dépenses de santé et de retraite, il y a de quoi avoir peur.

Photo: la 1ère

Télécharger l'article en PDF

3 pensées sur “Les « mauvaises affaires » du syndicat CSTP-FO

  • 31 mars 2018 à 11 h 20 min
    Permalink

    on nous dit, acheté à 50 millions et vendu à 36 millions … mais on ne dit pas combien quelqu’un a touché sous le manteau et sous la table !!!

    Répondre
  • 31 mars 2018 à 18 h 57 min
    Permalink

    Galenon, Frébault même magouilleurs, une honte ils se font acheter par celui qui leur donne les meilleurs sucettes.

    Répondre
  • 3 avril 2018 à 17 h 38 min
    Permalink

    C’est la Prison pour tous (ces Syndicalistes Véreux)….Et le remboursement des sommes Détournées.
    Après, ça vient donner des leçons de morale…….Ils nous prennent vraiment pour des lapins de 6 semaines….
    .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close