« Les Polynésiens dans la France Libre »: 940 noms connus à ce jour

 

Présentée en avant-première le 11 novembre dernier à la Résidence du Haut-Commissaire dans le cadre de la célébration du 98ème anniversaire de l’Armistice de la Première Guerre Mondiale, l’exposition « Les Polynésiens dans la France Libre » est installée depuis lundi dans les locaux du Conseil économique, social et culturel (CESC).

Mardi matin, le président Winiki Sage et plusieurs membres du CESC ont souhaité rendre hommage à ces Polynésiens morts pour la France en accueillant une petite délégation composée de Roti Aubry –présidente de la Fondation de la France Libre en Polynésie française, Eric Noble –président de l’Amicale du Bataillon du Pacifique, Maxime Aubry –doyen des anciens combattants de Polynésie française, et Yann Lafortune – Vice-président de l’Amicale du Bataillon du Pacifique et président de la Fédération nationale des anciens des missions extérieures (FNAME).

Fruit de six années de recherche, cette exposition a pu voir le jour grâce à la contribution du Musée de l’Ordre de la Libération, de la Fondation de la France libre, de l’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la défense, de Frédérique Neau-Dufour – directrice du Centre européen du résistant déporté, d’Irénée Cordonnier, de John Martin, de Marcel Bauer, Lucette Huck, André Bailles, l’Association les Polynésiens dans la guerre, et les Parachutistes SAS de la France Libre.

Cette exposition vise à rappeler, à commémorer et à enseigner aux jeunes générations l’engagement de tous les héros Polynésiens morts pour la France depuis 1914.

Comme le Général de Gaulle s’était exclamé : « …Ils n’étaient pas beaucoup, ils se sont beaucoup battus… ».

Sur les panneaux de cette exposition, on peut découvrir les noms de neuf cent quarante Français Libres Polynésiens connus à ce jour, par armée d’appartenance, unités ou qualité, qu’ils fussent civils, soldats, marins, aviateurs, parachutistes, résistants, infirmières, déportés.

L’exposition est ouverte jusqu’au vendredi 25 novembre 2016, du lundi au vendredi de 7h30 à 17h00.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close