Les Polynésiens, Français à part entière ou entièrement à part ?

Dans une lettre ouverte adressée au Délégué à l’égalité des chances des français de l’outre-mer, les responsables de la République en Marche – Polynésie s’insurgent contre les mesures discriminatoires touchant nombre de Polynésiens installés dans l’hexagone.

Monsieur le Délégué,

La République en Marche Polynésie est saisie par de nombreux Polynésiens soucieux de faire valoir l’égalité des chances dont vous êtes le garant.

Dans de nombreux domaines, les Polynésiens font face à une rupture claire de l’égalité des chances et plus grave encore souffrent de l’irrespect du principe d’EGALITE, norme pourtant constitutionnelle s’il en est, et non accessoirement partie intégrante de la devise de la République Française. Nous vous saisirons de ce dernier point dans une prochaine correspondance.

Aujourd’hui, nous avons l’honneur de solliciter de votre haute bienveillance une attention particulière quant à la prise en compte de difficultés rencontrées par de nombreux Polynésiens résidents permanents ou temporaires en France métropolitaine, qui sont trop souvent considérés comme des étrangers:

-Demandes de justification de nationalité par l’administration par exemple la Sécurité sociale

-Traitement des dossiers médicaux par le service international de la Sécurité sociale

-Complexité et délais anormalement longs pour l’obtention de la carte vitale

-Les dossiers des étudiants polynésiens sont traités comme ceux de personnes n’ayant pas la nationalité française

-Demandes de visa de séjour dans le cadre de démarches administratives

-Nécessité d’une caution métropolitaine pour obtention d’un bail locatif

-Demande de carte de séjour à l’occasion de contrôles policiers

-Demande de certificat de mariage pour le renouvellement de passeport

-Demande de renouvellement des permis de conduire délivrés en Polynésie française

-La CPAM considère régulièrement les Polynésiens comme des migrants

-Difficultés pour l’ouverture d’un compte bancaire

-Lors des recensements les Polynésiens ont pour obligation de cocher les mêmes cases que les étrangers

-Etc…

Si plusieurs des constats ci-dessus évoqués relèvent de mesures vexatoires, les situations relatives à la protection sociale, au logement ainsi qu’à l’éducation portent clairement atteinte au principe d’égalité des chances. Nous sommes parfaitement conscients de l’étroitesse des moyens attribués à votre Délégation, c’est pourquoi la présente lettre ouverte sera également adressée aux autorités et élus compétents en la matière.

Dans l’attente du plaisir et de l’honneur de vous rencontrer, veuillez Monsieur le Délégué et cher Jean-Marc Mormeck être assuré de notre plus haute considération.

Pour La République en marche Polynésie

BP 40223 98713 Papeete Tahiti Polynésie Française

Heimana Garbet

+689 87724616

enmarchepolynesie@gmail.com

https://www.facebook.com/enmarchepf/?fref=ts

Copies : Président de la République, Ministre des Outre-Mer, Président de la Polynésie française, Haut-commissaire de la République en Polynésie française, parlementaires polynésiens.

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Les Polynésiens, Français à part entière ou entièrement à part ?

  • 29 août 2017 à 21 h 01 min
    Permalink

    L’égalité des chances des français de l’outre-mer y en a pas, j’en ai fais les frais. Les français de la Polynésie vivant en France y en a pas, ils sont considérer comme des étrangers en France. Vous vous absentez quelques moi de la France parce que vous êtes français née à Tahiti, vous revenez quelques mois après, vous avez affaire à la sécurité sociale et c’est une mince affaire à traiter. C’est pas normale, Egalité que pour les français, il n’y a pas de demi mesure dans la règle française, il va falloir changer.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close