Les praticiens hospitaliers vont finalement discuter avec le ministre de la Santé

Au premier jour de grève, les médecins des hôpitaux du Taaone et d’Uturoa ont décidé à l’unanimité de poursuivre la grève.

Selon un premier comptage, le mouvement de grogne serait suivi à seulement 40%, ce qui à terme est de nature quand même à engendrer des perturbations dans la prise en charge des patients.

Dans un communiqué adressé aux médias en fin d’après-midi, le syndicat des praticiens hospitaliers (SPHPf) présidé par Marc Lévy, rappelle que « les négociations ne s’étant pas tenues durant la période de préavis, l’organisation professionnelle a finalement réussi à obtenir un rendez vous avec le ministre de la santé, Jacques Raynal, ce mardi 7 novembre à partir de 10h30 ». Alors que jusqu’ici, faut-il préciser, les médecins ne voulaient discuter qu’avec la ministre de la Fonction publique, Tea Frogier.

Avant cette tentative de conciliation, les praticiens ont prévu de se réunir en assemblée générale, deux heures plus tôt dans la salle de réunion des urgences au Taaone.

 

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close