Les priorités du budget de la Ville de Faa’a pour 2018

Le conseil municipal de Faa’a s’est réuni ce mardi 17  octobre 2017, sous le haut patronage du maire, Oscar Manutahi Temaru.

Parmi les points inscrits à l’ordre du jour, deux font l’objet d’une communication par la Ville.

Orientations budgétaires pour 2018

Pour rappel, en 2012 la commune de Faa’a s’est opposée à la mise en place du CGCT en raison de l’irréalisme de la mise en œuvre des budgets annexes et de leur impact budgétaire. Malgré cela, comme chaque année en octobre, les membres du conseil municipal de Faa’a s’activent pour débattre sur l’équilibre du budget communal  pour l’année suivante. Cet exercice qui a duré plus de trois heures est vertueux dans la mesure où les conseillers valident les objectifs et priorités. Les élus se sont penchés sur les investissements à réaliser en vue de faire des économies. Un séminaire est prévu en novembre prochain pour approfondir les perspectives d’amélioration avec une priorité sur les thématiques environnementales comme l’eau et les déchets. Par conséquent, pour l’année 2018 les orientations suivantes sont reconduites :

1.La réalisation de projets d’investissement visant à améliorer le cadre de vie de notre population, et de projets structurants créateurs d’emplois et d’activités économiques ;

2.La réduction de nos dépenses de fonctionnement et la chasse aux impayés, notamment pour les services publics à caractère industriel et commercial ;

3.L’amélioration continue de la qualité des services rendus à la population ;

4.La solidarité indispensable à la cohésion sociale ;

5.Un partenariat clair et efficace avec le Pays.

Ainsi, en dehors de toute modification des tarifs des redevances et de toute nouvelle recette, le projet de budget primitif consolidé pour 2018 devrait être excédentaire de 50 MF.

111 nouvelles servitudes à nommer sur Faa’a

Les services de la mairie ont finalisé la dénomination des 145 aroa (servitudes), 26 aratia (voies) et 65 tuha’aoire (quartiers) validés par délibération en 2013. Ce travail a fait apparaître que 111 nouvelles servitudes n’ont pas reçu de nom. Les membres du conseil municipal ont validé la poursuite du travail.

Communiqué

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close