Les produits halal en voie de taxation

Taxer les produits halal pour permettre de financer la deuxième religion de France: l’Institut Montaigne, réputé libéral, avance cette solution dans un rapport à paraître dimanche 9 septembre.

Hakim El Karaoui, un entrepreneur proche d’Emmanuel Macron, est à l’origine de la rédaction du rapport selon les informations de la  radio Europe 1. Le marché de la viande halal pourrait néanmoins s’avérer difficile à rationaliser.

En France, seules les mosquées de Paris, d’Évry et de Lyon sont en droit d’accorder des habilitations aux abattoirs. Par contre, les pratiques de mise à mort des animaux sont contrôlées par une multitude d’organismes différents. Il faudrait donc que le marché s’uniformise.

Et ce n’est pas gagné. Interrogé par le Parisien, le président du Conseil français du culte musulman n’est pas contre l’idée, à condition qu’elle ne soit pas “ordonnée” par l’État. L’instauration d’une taxe sur les produits alimentaires musulmans ne date pas d’hier. Charles Pasqua, alors ministre de l’Intérieur du gouvernement Balladur, l’avait proposée dès 1994.

Retrouvez cet article sur Capital

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close