Les roulottiers de Vaiete veulent se faire entendre…

Après des « pea pea » (chamailleries en tahitien) avec le personnel d’entretien, les roulottiers de Vaiete se plaignent aujourd’hui de payer trop cher leur emplacement au coeur de Papeete.

C’est l’une des spécificités culinaires du fenua. Pour manger vite fait, bien fait. Et en général, à un prix raisonnable.

Sauf que comme l’a rappelé dimanche soir le président du Pays, Edouard Fritch, invité du journal de Polynésie 1ère, cette activité fait l’objet d’une farouche concurrence, tant elle suscite beaucoup de convoitises. Et pas seulement chez les professionnels de la restauration rapide…

De là à penser que le métier de roulottier peut rapporter gros…les patentés de Vaiete mettent les pieds dans le plat!

A les en croire, cette activité ne rapporte plus autant d’argent qu’avant. Et de pointer du doigt, tout d’abord, le montant du loyer à Vaiete: 187000 Fcfp par mois, soit le triple par rapport à il y a cinq ans. Pour un service public rendu qui ne correspond pas tout à fait à leurs attentes, d’où leurs interrogations quant à l’aménagement d’un nouveau site quinze ans après la réfection du site en front de mer.

C’est dans ce contexte qu’ils envisagent de créer un syndicat pour mieux se défendre.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close