Les saisies de stupéfiants ont dépassé la valeur de 6 milliards Fcfp en 2017

Suite à la conférence de presse, de Gérard Darmanin, Ministre chargé des douanes le 13 mars dernier, le directeur régional des douanes de Polynésie française a communiqué ses résultats pour 2017.

Les constatations sont particulièrement éloquentes puisque la Polynésie se hisse au deuxième rang national avec plus de 6,2 milliards de Fcfp de stupéfiants saisis grâce notamment à deux affaires exceptionnelles de plus de 1,3 tonne de cocaïne sur deux voiliers.

Le directeur des douanes a également souligné l’investissement des 135 agents affectés sur Tahiti ainsi que les efforts réalisés notamment en matière de lutte contre le trafic illicite de stupéfiants.

Dans les autres domaines de la lutte contre la fraude, les résultats sont également marquants avec notamment :122 kgs de tabac saisis, 4 515 contrefaçons appréhendées soit 5 fois plus qu’en 2016, 27 armes de chasse et 1 arme de poing, 1 carapace de tortue, 7,2 kg de viande de tortue , 1 caïman empaillé, 1 statuette en ivoire et 3 os de baleine au titre de la protection des espèces protégées, plus de 1000 affaires réalisées dans le fret express ou postal dont 538 relevant de la protection du consommateur (produits interdits en Polynésie, médicaments, matières dangereuses…) ou encore 4 300 000 Fcfp de capitaux saisis (obligation de déclarative des sommes transportées de plus de 1 193 300 Fcfp).

La douane joue également un rôle important en matière de perception des droits et taxes, puisqu ‘elle a encaissé pour près de 54 milliards de Fcfp de taxes douanières, soit 38% des recettes du Territoire. Par ailleurs, le montant des droits et taxes récupérés suite aux contrôles s’élève à 192,7 millions de Fcfp pour 2017.

Enfin la douane, grâce à son activité de conseil aux entreprises du Fenua et sa politique de facilitation en matière d’import-export, a favorisé la compétitivité des entreprises. Trois exemples:

En 2017, le temps moyen de dédouanement des marchandises sur l’aéroport de Faa’a et le port de Papeete a été de 30 mn,

Plus de 330 entretiens individuels d’opérateurs ont été réalisés par la cellule conseil aux entreprises,

Plus de 430 renseignements téléphoniques ou par courriels ont été donnés sur la réglementation douanière.

Source: Douanes de PF

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close