Les temps forts du festival « Street Art » Ono’u 2016

 

L’édition 2016 du festival ONO’U à Tahiti va transformer la ville de Papeete en « Paradise City » (Cité du Paradis) du street art, promettent les organisateurs. 

Un slogan 2016 sous forme de clin d’œil pour exprimer notamment la métamorphose des façades tristes en véritables oeuvres d’art contemporain urbain. « Paradise City » aussi par la capacité de pouvoir réunir au même moment et à Tahiti, une sélection d’artistes et graffeurs qui sont parmi les plus grands noms internationaux actuels de l’art urbain contemporain…

La ville ainsi que les principaux partenaires du festival ONO’U vont se parer de magnifiques fresques colorées, comme c’est déjà le cas avec la Socredo qui a habillé ses distributeurs automatiques des graffitis réalisés par les gagnants des concours ONO’U 2014 et 2015. On peut déjà les découvrir au marché et au siège de la Socredo rue Dumont d’Urville. Deux lieux où apparaîtront de grandes fresques la semaine prochaine.

A Papeete

Du dimanche 2 au samedi 8 octobre, des performances alliant créativité et virtuosité technique seront offertes dans la ville pendant une semaine, avec des artistes ayant des styles très différents (voir liste des artistes ci-dessous). Accès libre et gratuit. Ainsi, une douzaine de nouvelles fresques seront réalisées dans le centre-ville, faisant du parcours ONO’U à Tahiti (une trentaine de fresques au total) l’un des plus beaux parcours street art dans cette partie du monde.

Une Soirée

Pour clôturer la semaine du festival à Papeete, le 8 octobre, une grande soirée « Street Art in Paradise City by night «  sera organisée avec de nombreuses surprises et des sets de Djs

A Raiatea

Du 9 au 12 octobre, le festival ONO’U se déplacera sur l’île Sacrée avec plusieurs événements artistiques. Plusieurs fresques seront réalisées à Utuora par certains des street artistes les plus célèbres, et notamment les français et des néo-zélandais…Une grande première! Une exposition des plus beaux graffitis des concours ONO’U 2014 et 2015 sera présentée jusqu’au 14 octobre à la mairie d’Uturoa, pour les faire découvrir aussi au public à Raiatea. Une immense fête du Graffiti et du Street Art sera offerte à Uturoa le mercredi 12 octobre avec de nombreuses animations pour les jeunes et les familles.

 

Les graffeurs

ADNATE (AUS), portraits géants hyper réalistes, BORDALO II (POR) installations et « trash art », CRANIO (BRE) et son street art tribal, HOXXOW (USA) graffiti abstrait et kaléidoscopique, KALOUF (FR) graff hyper-réaliste et MR ZL (FR) video mapping, LEON KEER (HOL) anamorphose et trompe l’œil, NILKO (FR) univers fantastique, OKUDA (ESP) street art géométrique, PEETA (ITA) graffitis en 3D, VHILS (POR) et sa perceuse, et MARKO93 et ses graffiti lumineux!

Sans oublier quelques « stars » internationales du Graffiti qui reviennent pour la deuxième ou 3ème fois au festival ONO’U car ils ont été plébiscité par les Polynésiens : on retrouvera les Néo-Zélandais ASKEW, PHAT1 et LADY DIVA, l’américain MAST, l’anglais INKIE et le français SETH. Ceux-là sont connus à travers le monde et viennent de Auckland, Brooklyn (NYC), Londres et Paris où ils sont considérés respectivement comme les meilleurs sur la scène actuelle du graffiti, avec des styles allant du figuratif à l’abstrait. Les artistes polynésiens seront eux aussi représentés avec une sélection de 3 des meilleurs street artistes locaux :  ABUZ, HTJ et JOPS qui nous réservent une fresque polynésienne inédite

 

 

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close