Les travaux de démolition de l’ancien hôpital Mamao entrent en phase finale

 

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, la ministre de l’Education, Nicole Sanquer-Fareata, et celui en charge de l’Equipement, de l’aménagement et de l’urbanisme, Albert Solia, se sont rendus, jeudi matin, à l’ancien hôpital de Mamao, pour la phase finale des travaux de démolition des bâtiments de grande hauteur du site.

Cette opération, conduite par Tahiti Nui Aménagement et Développement (TNAD), intervient dans le cadre des travaux de dépollution et de déconstruction confiés par le Pays  à cet organisme public en 2014.

Une phase de désamiantage dans une vingtaine de bâtiments a tout d’abord été successivement réalisée par deux entreprises, toutes deux agréées par la Direction du Travail, sur une période d’un an. 220 tonnes de matériaux contenant de l’amiante ont ainsi été extraites et exportées vers la Nouvelle-Zélande. Le coût des travaux de désamiantage s’est élevé à 250 millions Fcfp.

ppt-bis

Les travaux de déconstruction des ouvrages de faible hauteur (RDC / R+1) ainsi que les bâtiments de grande hauteur (R +2 à R+5) ont démarré en février 2015, pour arriver à leur terme, à la fin de cette année, avec notamment la démolition du bâtiment principal comprenant les chambres de l’ancien hôpital.

Une attention constante à la protection de l’environnement

Des mesures ont été prises afin de conserver les arbres présents sur le site et de limiter les nuisances causées par le bruit et la poussière (arrosage pour rabattre les poussières, travaux en horaires décalés à proximité des écoles, zones interdites à la circulation d’engins).

En matière de traitement des déchets, ceux issus de la déconstruction sont éliminés selon les filières agréées. Les déchets de catégorie II, déchets putrescibles (bois, papier, moquettes) sont évacués vers le Centre d’Enfouissement Technique (CET) de Paihoro. Les déchets de catégorie III (déchets inertes) représentent 90% du tonnage de déchets issus de la déconstruction. Ils sont évacués vers le CET de Hitia’a. Les déchets spéciaux (batteries, huiles, fluide frigorigène…) sont eux collectés par la société Technival puis exportés pour traitement ou recyclage.

Aménagement provisoire du site

A l’issue de ces travaux de dépollution et de déconstruction, le projet d’aménagement du site prévoit la réalisation d’un espace sportif et d’une zone dédiée à l’activité évènementielle.

L’espace sportif, d’une superficie de 5 830 m2, comprendra deux terrains bitumés de 20m x 40 m pour les sports de ballons. La zone dédiée à l’activité évènementielle comprendra environ 440 places de stationnements dédiées aux véhicules légers, auxquelles s’ajoutent les places du parking situé à l’extérieur. Un espace dédié aux expositions, d’une surface de 9845 m2, est également prévu.

En outre, une emprise du foncier est en cours de cession, en relation avec le ministère du Logement, afin qu’un projet de logements sociaux puissent être réalisé à l’arrière du site, avec également un projet de salle de type arena, porté par la ministre de l’Education, de la jeunesse et des sports.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close