Les voeux du président du Sdiraf pour 2017

Au moment où va commencer l’année 2017, le SDIRAF, sous la plume de son président Emile Vernier, souhaite à l’ensemble des Polynésiens et des Polynésiennes, une bonne et heureuse année.

Le SDIRAF souhaite que cette année 2017 soit au moins meilleure que 2016, en particulier pour les retraités, ceux qui le sont déjà, mais aussi ceux qui vont l’être dans les mois ou les années qui viennent.

Depuis la fin de l’année 2014, le gouvernement a informé la population des difficultés financières, mais aussi structurelles de la retraite. Début 2015, le gouvernement a appelé les partenaires sociaux à réfléchir sur des réformes à prendre en urgence. Certains ont répondu, d’autres non.

Finalement, nous sommes à fin 2016, début 2017, soit déjà près de deux ans après, et quasiment rien n’a été fait. Finalement, l’urgence du démarrage des travaux s’est transformée eu urgence à ne rien faire.

Le SDIRAF souhaite que le gouvernement prenne enfin ses responsabilités afin de réformer la PSG et en particulier la retraite qui ne peut plus attendre. Plus de 30 000 retraités en 2016, plus de 55 000 en 2025, on peut dire qu’une telle masse de Polynésiennes et de polynésiens mérite aussi que l’on pense à elle, au même titre que les SDF, les jeunes, les sportifs, etc…, que l’on fasse ce qu’il faut pour sauver le régime social polynésien.

Bonne année au gouvernement et à tous les Polynésiens et les Polynésiennes.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close