L’Etat subventionne l’Adie à hauteur de 24 millions Fcfp

Le Haut-Commissaire de la République, René Bidal, a signé ce jeudi matin une convention annuelle de financement de l’Adie pour la Polynésie française en présence de sa directrice régionale, Wendy Mou Kui.

Ainsi, le représentant de l’Etat a souhaité mettre en lumière ce très bel exemple d’économie solidaire que constitue le microcrédit.

L’association pour le droit à l’initiative économique (Adie) est une association reconnue d’utilité publique qui aide les personnes n’ayant pas accès au marché du travail et au système bancaire classique, à créer leur entreprise et donc leur emploi, grâce au microcrédit et à un accompagnement adapté. Le microcrédit, c’est aussi un outil de cohésion sociale, puisqu’il permet à chacun, notamment les plus humbles, de parvenir à la dignité et au respect par l’insertion économique.

L’Etat poursuit donc en 2016 son soutien à l’Adie de Polynésie française, avec une subvention de près de 24 millions de Fcfp qui permettra de pérenniser l’action de l’association notamment dans les archipels des Australes et des Tuamotu, et d’appuyer des actions de promotions du microcrédit.

« 70% des initiatives et projets économiques qui ont été aidées au titre de l’Adie sont toujours en activité après deux ans d’existence » a souligné René Bidal qui cite Muhammad Yunus, prix Nobel de la paix en 2006 : « Entreprendre ce n’est, somme toute, rien d’autre qu’utiliser son courage ou son désespoir pour faire bouger les choses ».

Conformément à ses objectifs statutaires, l’Adie finance les micro-entrepreneurs qui n’ont pas accès au crédit bancaire et plus particulièrement les chômeurs ; accompagne les micro-entrepreneurs avant, pendant et après la création de leur entreprise pour en assurer la pérennité et contribue à l’amélioration de l’environnement institutionnel du microcrédit, de la création d’entreprise et de l’insertion vers l’emploi.

L’Adie en Polynésie française s’appuie sur quatorze collaborateurs permanents et vingt-cinq bénévoles. Au cours du premier semestre 2016, à travers l’Adie, 457 personnes ont été accompagnées, pour un total de 559 micro-crédits accordés, soit près de 240 millions de Fcfp injectés dans l’économie locale.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close