L’hommage du CESC à John Doom

Le président du CESC, Winiki Sage et les membres de l’institution ont appris avec une grande tristesse le décès de John Taroanui Doom et tiennent à adresser leurs sincères condoléances à ses enfants et petits-enfants, ainsi qu’à tous les proches de sa famille.

John Taroanui Doom s’est éteint hier à l’âge de 80 ans des suites d’une terrible maladie.

Remplaçant en 2009 Maco Tevane au titre de l’Académie Tahitienne, « Papy Doom » -comme l’appelait ses homologues, a activement occupé au CESC la fonction de président du Collège de la Vie Collective et de président de la commission « Santé – Société ». Depuis le renouvellement de la mandature en 2014, celui-ci a été mandataire des quatre académies polynésiennes, à savoir l’Académie Tahitienne « Te Fare Vana’a », l’Académie des Marquises « Tuhuna Eo Enata », l’Académie des îles Pa’umotu « Karuru Vanaga », et l’Académie des îles Gambier « Reo Mangareva ».

Bien connu pour ses convictions et son engagement fort en faveur des victimes des essais nucléaires, John Taroanui Doom fonde en 2001 l’association de défense des victimes des essais nucléaires « Moruroa E Tatou » avec Roland Oldham qui siège au CESC jusqu’en 2013. Depuis 2014, les associations « Tamarii Moruroa », « Moruroa E Tatou », ainsi que la Fédération des Associations de Protection de l’Environnement « Te Ora Naho » (FAPE) sont désormais représentées par Winiki SAGE.

Un homme de culture hors-pair

Pendant sa mandature au CESC, il a exprimé haut et fort sa passion pour la culture et l’environnement en présentant les avis du CESC en sa qualité de rapporteur, sur des projets de « lois du Pays » tels que le statut des artistes, la protection du patrimoine culturel, ou encore les espaces naturels et espèces protégés.

Homme de culture hors-pair, et franc défenseur du reo maohi, John Taroanui Doom a été le chef de projet de la traduction du règlement intérieur du CESC en reo maohi. Co-fondateur de l’Académie Tahitienne avec Maco Tevane, il prend la présidence de cette institution en 2012.

Communiqué

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close