L’hôpital de Taravao « débordé » par l’épidémie de Chikungunya

C’est l’information livrée dimanche soir par nos confrères de Polynésie 1ère compte tenu d’une aggravation sensible de l’épidémie de Chikungunya dans les communes de Tahiti Iti.

 

En réalité, la situation ne date pas d’hier! « Depuis trois semaines, un grand nombre de patients vient en consultation dans l’établissement public de soins » a confirmé la surveillante générale, Marie-Pierre Tefaafana, interrogé par téléphone. Le problème, c’est qu’avec le Chikungunya, l’épidémie a vite fait de se propager au personnel médical.

Aussi, par sécurité, le service de médecine a été fermé. Auquel cas, il n’y a plus aucune hospitalisation à Taravao.

Le reportage de Polynésie 1ère montre plusieurs patients, des enfants comme des personnes âgées, souffrant généralement d’une forte fièvre et de douleurs articulaires. Et malgré l’état général de fatigue , il leur faudra patienter en moyenne deux bonnes heures avant de pouvoir confier leurs souffrances.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close