Licencier un coiffeur parce qu’il est « PD » est jugé discriminatoire

La décision en première instance avait suscité l’émoi chez les homosexuels et dans le gouvernement de l’époque. La cour d’appel de Paris a reconnu, mercredi 21 février, le caractère discriminatoire du licenciement d’un coiffeur traité de « PD » par son employeur, infirmant un jugement de 2015.

En octobre 2014, le plaignant, employé en période d’essai dans un salon de coiffure parisien, avait reçu par erreur un courriel envoyé par sa manager : « Je ne garde pas (l’employé), je le préviens demain (…) je ne le sens pas ce mec: c’est un PD, ils font tous des coups de putes. » Le lendemain, le jeune homme s’était présenté sur son lieu de travail et avait appris la rupture de sa période d’essai.

S’estimant victime de discrimination liée à son orientation sexuelle, la victime, qui souhaite garder l’anonymat, avait attaqué son employeur aux prud’hommes.

« Caractère odieux et vexatoire de la procédure de rupture »

Le 16 décembre 2015, le conseil de prud’hommes avait écarté la discrimination, jugeant qu’« en se plaçant dans le contexte du milieu de la coiffure, (…) le terme de ‘PD’ employé par la manager ne peut être retenu comme propos homophobe car il est reconnu que les salons de coiffure emploient régulièrement des personnes homosexuelles, notamment dans les salons de coiffure féminins, sans que cela ne pose de problème ».

Mercredi, la cour d’appel de Paris a infirmé ce jugement en affirmant que l’employeur n’avait pas établi que la rupture de la période d’essai (…)

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close