L’île de Rapa confrontée à plusieurs cas de ciguatera

 

Les autorités sanitaires été averties lundi soir, peu avant 19 h, de plusieurs cas de ciguatera à Rapa, dans l’archipel des Australes, rapporte le gouvernement dans un communiqué.

Il s’agit d’une petite fille de 2 ans et demi, et de cinq adultes, dont les parents de la petite fille et l’infirmier en poste sur l’île.

Aucun cas ne présente de signes graves et, sur les consignes d’un médecin régulateur, un traitement classique a été entrepris consistant essentiellement en une réhydratation et un traitement des troubles digestifs avec surveillance.

Dans la soirée, quatre contacts avec Rapa ont permis au SAMU de s’informer régulièrement de l’évolution des patients, celle-ci n’étant pas inquiétante hors les signes habituels de ciguatera. L’infirmier de l’île étant toutefois lui-même malade, il a été décidé d’envoyer ce jour, afin d’assurer la continuité des soins, un infirmier et un médecin.

Un hélicoptère Dauphin du détachement de la 35F est ainsi parti de Tahiti avec, à son bord, un médecin du SAMU et du matériel. Une escale à Tubuai est prévue afin d’embarquer l’infirmier qui sera également acheminé à Rapa. Après un ravitaillement en carburant et une nuit à Raivavae, l’hélicoptère doit arriver mercredi matin sur l’île de Rapa.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close