L’immeuble Van Bastolaer retrouve une seconde jeunesse en faveur des étudiants

Le Président Edouard Fritch et plusieurs membres du gouvernement, dont la ministre de l’Education, de la Jeunesse et des Sports, Christelle Lehartel, ont officiellement inauguré les logements pour étudiants de l’immeuble Van Bastolaer, mercredi après-midi, à Papeete.

La cérémonie s’est déroulée en présence également de la sénatrice Lana Tetuanui, de la députée Nicole Sanquer, du chef des subdivisions administratives des îles du Vent et des îles Sous le Vent, Raymond Yeddou, et du maire de Papeete Michel Buillard.

Cet immeuble, qui a été rénové par TNAD (Tahiti Nui Aménagement et Développement), va permettre de loger de jeunes Polynésiens qui suivent des études supérieures ailleurs qu’à l’Université. Plus de 3000 m2 ont été rénovés et agencés afin d’accueillir des étudiants dans 50 T1 et 14 T2 pour une capacité minimum de 78 lits.

« C’est surtout un lieu d’hébergement voulu par mon gouvernement pour trouver, enfin, une solution à nos jeunes étudiants, originaires des îles ou de la Presqu’île, scolarisés dans une formation de technicien supérieur (BTS) ou dans une classe préparatoire de la zone urbaine », a ainsi souligné le président.

« En construisant en ce moment même l’internat de Faa’a en co-financement avec l’Etat, qui accueillera plus de 200 élèves (y compris une quarantaine de collégiens), en agrandissant l’internat de Mahina et en réhabilitant les internats existants, nous contribuons activement à la lutte contre le décrochage scolaire des élèves des îles et finalement à leur réussite scolaire et à leur insertion dans la société polynésienne », a ajouté le Président.

Le bâtiment va venir en complément de l’offre des logements étudiants universitaires existants actuellement, le CHE, centre d’hébergement pour étudiants, et les logements sur le campus universitaire de Punaauia, qui ont une capacité de 300 lits. Le coût total des travaux et prestations a été de plus de 500 millions Fcfp TTC.

La principale difficulté de cette opération a été de s’adapter aux contraintes techniques inhérentes au bâtiment existant. Il s’agit également de la toute première opération de réhabilitation de cette ampleur menée en Polynésie française. Le projet a été mené à son terme grâce au concours de 13 entreprises locales, dont une dizaine sont des PME de moins de vingt-cinq salariés.

Avec la concrétisation du projet de réhabilitation de l’immeuble Van Bastolaer, l’ensemble des acteurs économiques, la commune de Papeete ou encore les commerçants riverains ont mise en oeuvre la réhabilitation d’un immeuble mais aussi de celle d’un quartier tout entier. L’exemple réussi de la réhabilitation de l’Immeuble Van Bastolaer démontre aussi aux propriétaires ou acteurs économiques que la solution de réhabilitation même lourde, peut être une réelle alternative à la déconstruction et à la reconstruction, qui sont des solutions souvent trop couteuses et donc dissuasives pour les porteurs de projets.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close