L’interview du président Macron jugée trop complaisante

 

Si le format de l’interview se voulait plus moderne, le fond, et le ton, n’ont pas convaincu la classe politique.

Dimanche soir, France 2 diffusait une interview du président de la République Emmanuel Macron menée par le journaliste vedette de la chaîne, Laurent Delahousse. Le long entretien de 40 minutes avait été tourné mardi, au sein même des murs de l’Elysée. Particularité de cette interview: sa forme.

Loin du traditionnel entretien autour d’un bureau, mené par plusieurs journalistes, celui-ci a bousculé tous les codes, montrant les deux hommes discutant au gré de leur déambulation dans les salons du palais présidentiel. Le tout accompagné d’une lumière tamisée.

Un ton jugé trop cordial

Mais au-delà de cette mise en scène inattendue, ce sont surtout les questions posées au chef de l’Etat par Laurent Delahousse, qui ont agacé les téléspectateurs, et notamment les membres de l’opposition politique. Jugées trop cordiales et aimables, mais aussi complaisantes et dénuées de tout esprit de contradiction, ces questions ont valu au journaliste du 20h de France 2 de très nombreuses critiques sur Twitter.

Certains ont usé de l’ironie, pour moquer le ton des questions de Laurent Delahousse. « Là, franchement, le Président est malmené, il y a de l’abus, un peu de respect quand même… », s’est ainsi moqué le sénateur socialiste David Assouline.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close