L’ombre de la Russie après un mystérieux empoisonnement..

La police britannique cherchait mercredi à déterminer l’origine du mystérieux empoisonnement présumé d’un ex-agent russe au service du Royaume-Uni et sa fille.

« Si l’enquête démontre la responsabilité d’un État, le gouvernement répondra de façon appropriée et ferme », a déclaré devant le Parlement britannique le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson.

Le chef de la diplomatie a confirmé que les deux personnes attaquées « avec une substance inconnue » à Salisbury (sud de l’Angleterre) et retrouvées inconscientes sur un banc d’un centre commercial dimanche étaient l’ex-espion russe Sergueï Skripal, 66 ans, et sa fille Youlia, 33 ans, hospitalisés en soins intensifs.

« Je le dis aux gouvernements à travers le monde, aucune tentative de prendre une vie innocente sur le sol britannique ne restera impunie », a ajouté M. Johnson, faisant allusion à la Russie, déjà à plusieurs reprises désignée par le passé comme une menace par les autorités politiques et militaires britanniques.

Les circonstances de l’affaire ont immédiatement fait ressurgir le souvenir de la mort d’Alexandre Litvinenko, un ex-agent du FSB (services secrets russes) et opposant à Vladimir Poutine, empoisonné en 2006 à Londres au polonium-210, une substance radioactive.

Selon le président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des communes, Tom Tugendhat, cet empoisonnement présumé « porte toutes les caractéristiques d’une attaque russe » même « s’il est trop tôt pour le dire ».

Un porte parole de l’ambassade de Russie à Londres s’est dit « impressionné » par les déclarations de Boris Johnson. « Il parle comme si l’enquête était déjà terminée, comme si la Russie avait été jugée responsable de ce qui s’est passée. « On dirait que le scenario d’une nouvelle campagne anti-russe a déjà été écrit », a-t-il dit. A Moscou, un porte-parole du Kremlin a soutenu que la Russie était « disposée à coopérer » dans l’enquête, mais n’avait pas été sollicitée.

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close