L’ordre national du mérite pour H. Maamaatuaiahutapu et M. de Chazeaux

A quelques jours de l’ouverture du FIFO (Festival international du film documentaire océanien), l’ordre national du mérite à été remis, samedi soir, à Punaauia, à deux personnalités du monde de la culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu et Michèle de Chazeaux, qui ont grandement contribué au succès de ce festival.

De chazeaux Heremoana

Lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au musée de Tahiti et des îles, le parcours des deux récipiendaires a été rappelé. Fils de Maco Tevane – journaliste et figure de l’académie tahitienne – Heremoana Maamaatuaiahutapu est le directeur de la Maison de la culture-Te Fare Tauhiti Nui depuis plus de dix ans maintenant. Après une scolarité quelque peu agitée – où l’un de ses professeurs de Français, une certaine Michèle de Chazeaux, l’a aidé à trouver sa voie – Heremoana Maamaatuaiahutapu est allé étudier en métropole, à Bordeaux.

Sur place, il côtoiera un étudiant venu de Nouvelle-Calédonie, un certain Wallès Kotra – l’actuel directeur de Calédonie1ère – qui devait l’accompagner, bien plus tard, alors qu’il était en poste en Polynésie, pour le développement du FIFO. Revenu à Tahiti avec un DEA (Diplôme d’études approfondies), Heremoana Maamaatuaiahutapu a intégré en 1992 le CPSH (centre polynésien des sciences humaines), avec des personnalités du monde de la culture telles que Manouche Lehartel, Maeva Navarro ou encore Jean-Marc Pambrun.

Travaillant ensuite dans des ministères, puis au musée de Tahiti et des îles, il a été nommé en octobre 2002 à la direction de la Maison de la Culture, un poste qu’il occupe toujours. Il s’est pleinement investi dans le lancement du FIFO, il y a dix ans, aux côtés de Pierre Ollivier. Manouche Lehartel, qui a prononcé samedi soir un discours en son honneur, le présente comme un « visionnaire », qui a su dynamiser un établissement public, la Maison de la Culture, quelque peu endormi auparavant, « les récalcitrants des premières heures » étant aujourd’hui « ses plus grands soutiens ».

La « mémoire vivante » de la Polynésie

Une personnalité de l’enseignement, Flora Devatine, a ensuite été chargée de prononcer le discours présentant Michèle de Chazeaux et son parcours. Issue d’une famille de très ancienne noblesse de Haute-Loire, Michèle de Chazeaux est arrivée en 1966 en Polynésie française. Résidant depuis 47 ans à Tahiti, elle a été professeur de Français dans plusieurs établissements et a également, en parallèle, très rapidement travaillé en radio et à la télévision, en connaissant successivement l’ORTF (Office de radio télévision française), FR3, RFO, puis aujourd’hui Polynésie1ère.

Ayant été speakerine ou encore animatrice de jeux culturels, Michèle de Chazeaux est surtout connue pour les interviews de « matahiapo » qu’elle effectue depuis 1976. Elle a ainsi recueilli à ce jour plus de 1 000 témoignages précieux de ces « anciens », ce qui lui vaut d’être présentée comme étant la « mémoire vivante » de la Polynésie. Elle est aussi la « cheville ouvrière du FIFO depuis ses débuts », notamment pour la sélection des films qui sont présentés au Festival. A 81 ans, après « 60 ans de vie active », elle reste une travailleuse acharnée, modeste, qui a « l’intelligence du coeur et de l’esprit », a indiqué Flora Devatine.

« Je ne savais que j’avais fait tout çà! », s’est exclamée la récipiendaire, en remerciant toutes les personnes présentes et en soulignant aussi combien elle avait trouvé un « espace d’expression extraordinaire » dans les médias depuis toutes ces années. Elle a redit également combien le FIFO était important à ses yeux: un Festival qui permet de voyager « sans billet d’avion et sans bagages ».

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close