L’otarie de Raivavae n’a pas survécu…

Le bébé otarie trouvé à Raivavae est décédé à Papeete dans la nuit de dimanche à lundi, apprend t-on dans un communiqué du ministère de l’environnement.

Il s’agit d’une otarie mâle âgée d’un an, originaire a priori de Nouvelle Zélande (à confirmer par analyse génétique). L’animal est arrivé en Polynésie affaibli avec un poids de 8,8 kg alors qu’il aurait dû peser au moins 14 à 15 kg pour son âge, sexe et espèce.

Durant les six jours d’hospitalisation, son état général s’est dégradé. Maigre et déshydraté, il a continué à perdre du poids en raison de troubles gastro intestinaux sérieux et ce, malgré tous les soins prodigués pour tenter de le soigner : perfusions, sondages, antibiotiques et autres médicaments adaptés à ses troubles.

L’origine exacte de la mort reste encore à déterminer. L’autopsie a révélé une inflammation de la cavité abdominale avec un foie en très mauvais état. Des prélèvements de plusieurs organes ont être effectués pour analyse complémentaire.

L’otarie souffrait donc d’une pathologie chronique, qui pourrait expliquer pourquoi l’animal est venu s’échouer sur une plage, anorexique, déshydraté et ne se méfiant quasi pas de l’homme.

Le ministère en charge de l’Environnement et la direction de l’Environnement tiennent à remercier tout particulièrement le vétérinaire de Tahiti, qui a consacré beaucoup de temps, ces derniers jours, pour tenter de sauver le bébé otarie.

Communiqué

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close