Lutte contre la filariose, c’est reparti du 1er mars au 30 avril 2017!

 

Le ministre des Solidarités, le docteur Jacques Raynal, accompagné du docteur Jean-Marc Segalin, responsable du bureau des pathologies infectieuses, de son assistante, l’infirmière Evelyne Lecalvez et de la chef de projet, Hautia Prokop, a présenté, ce jeudi, à la Direction de la santé, le lancement de la campagne POD (Prise Observée Directe) 2017, qui aura lieu du 1er mars au 30 avril 2017.

Depuis 1999, la Polynésie française, ayant adhéré au programme OMS (Organisation mondiale de la santé), a mobilisé ses efforts afin d’éliminer la filariose lymphatique. Toutefois, suite à une enquête en 2008, de la Direction de la santé, il s’est avéré que la filariose lymphatique était encore très présente en Polynésie française : une prévalence de l’antigénémie de 11,3% alors que le seuil à atteindre est de 1% dans la population à partir de 2 ans.

En 2010, la Prise observée Directe (POD) a vu le jour afin d’améliorer la couverture médicamenteuse et le décompte des doses réellement avalées par la population cible. Grâce à cette campagne, la couverture médicamenteuse a atteint en moyenne 80% de la population en quatre ans. De 2014 à 2016, chaque zone de la Polynésie française a été évaluée afin d’observer si l’influence de la maladie a été réduite sous le seuil des 1%. L’enquête s’est avérée positive à l’exception des îles Sous le Vent et des Marquises Sud.

Atteindre un seuil inférieur à 1%

La campagne POD 2017 prendra en compte les résultats de cette enquête afin de mobiliser ses efforts pour les populations des îles Sous le Vent et des Marquises sud. Les communes de ces îles mobiliseront un grand nombre d’ambassadeurs bénévoles afin de permettre la prise des médicaments par la population.

Une nouveauté à signaler pour cette année : la Notézine sera remplacée par la DEC Eisai. Ces comprimés fabriqués sous une licence japonaise ont l’avantage de réduire par deux le nombre de comprimés à avaler, tout en conservant la même efficacité que la Notézine.

Le ministre des Solidarités et ses services invitent la population à se rendre dans toutes les structures de soins de la Direction de la santé (dispensaires, infirmeries, centre de la mère et de l’enfant, centres de consultations spécialisées et hôpitaux) afin de prendre leurs comprimés pour lutter efficacement contre la filariose lymphatique.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close