Macron entame une tournée africaine

 

Décidé à redresser l’image et l’influence française en Afrique, Emmanuel Macron entame ce lundi sa première tournée sur le continent pour moderniser les relations franco-africaines, recentrées sur l’entrepreneuriat, la jeunesse et l’éducation.

Pour montrer qu’il appartient à une nouvelle génération, éloignée du passé colonial, Emmanuel Macron, qui s’est entouré depuis cet été d’un « Conseil présidentiel pour l’Afrique », parlera surtout partenariat économique, entrepreneuriat, éducation, sport et énergies renouvelables, plutôt que d’aide au développement.

Une visite délicate au Burkina Faso

Première étape, le Burkina Faso où il prononcera mardi son principal discours de politique africaine devant 800 étudiants à l’université de Ouagadougou. Il répondra ensuite à leurs questions, « sans filtre », promet l’Elysée.

« Ce public n’a pas forcément une bonne image de la France », reconnaît l’Elysée, surtout depuis la chute de Blaise Compaoré, chassé par la rue en 2014 et que la France a exfiltré vers la Côte d’Ivoire. Le Burkina réclame aussi à Paris l’extradition de son frère François Compaoré, objet d’un mandat d’arrêt international pour l’assassinat d’un journaliste en 1998.

Plusieurs organisations de ce pays ont appelé à manifester sur son passage, pour protester contre le « pillage » des ressources naturelles par les grandes entreprises françaises.

Source: Yahoo Actualités

 

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close