Marcel Tuihani “persiste à dire que le Pays va mal”

C’est tout au moins le sentiment du président de l’assemblée, Marcel Tuihani, exprimé ce jeudi matin à l’ouverture de la session administrative 2017.

Dans une allocution d’environ 30 minutes, le chef de la troisième institution du Pays a présenté un tableau pour le moins catastrophique de la situation sociale en Polynésie française.

Marcel Tuihani n’a pas hésité à faire une comparaison avec le département de la Guyane, avant de reprendre à son compte les propos tenus il y a quelques mois par le colonel de Gendarmerie, Pierre Caudrelier, qui se disait alors soucieux par l’accroissement de la délinquance.

A l’en croire, en effet, “la fracture sociale se creuse et la précarité gagne du terrain (…) un habitant sur cinq vit sous le seuil de la pauvreté” (ndlr: principal enseignement de l’étude Budget des familles dont les premiers résultats ont été communiqués en début d’année. Il a également mis en avant l’aggravation du taux de chômage qui était de 21% en 2012, et de 24% en 2015. Et le président de l’APF de s’interroger: “Quel est le taux aujourd’hui ? 26%…voire plus!”

Sur le plan économique, Marcel Tuihani accuse le gouvernement d’Edouard Fritch d’avoir “tourné le dos aux grands projets”, ironisant sur l’abandon du projet Tahiti Mahana Beach, rebaptisé en “village tahitien” alors que le chantier de la future ferme aquacole de Hao est, selon lui, au point mort. Deux sujets que développera plus tard le président Fritch en guise de réponse…Il a également relevé que la fréquentation touristique 2016 n’avait pas dépassé les 200 000 touristes, alors que “nous voici doublés par la Nouvelle-Calédonie…” a t-il assuré s’agissant du nombre de croisiéristes.

En conclusion, le président de l’assemblée a dressé le bilan des travaux législatifs 2016-2017, somme toute satisfaisant, avant de dresser les contours d’une réorganisation interne des services de l’institution afin d’accompagner les élus dans leurs missions.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close