Marine Le Pen : « La France n’est plus en sécurité »

La position de Marine Le Pen n’a pas varié d’un iota depuis les attentats du mois de janvier. Samedi 14 novembre, au lendemain des attentats à Paris qui ont tué au moins 128 personnes, elle a exigé la « suspension de Schengen », la déchéance de nationalité pour les binationaux soupçonnés de djihadisme ou encore la « fermeture des mosquées salafistes ». Trois mesures qu’elle avait déjà réclamées après les attaques contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes , les 7 et 9 janvier.

« Nous vivons l’horreur, une tragédie nationale, a déclaré Mme Le Pen du siège du FN, à Nanterre (Hauts-de-Seine). La France et les Français ne sont plus en sécurité, des mesures d’urgence s’imposent. » Si elle a accordé un satisfecit à François Hollande pour sa décision de décréter l’état d’urgence et de rétablir des contrôles aux frontières — « c’est bien » —, la députée européenne a jugé« indispensable » que « la France retrouve le contrôle de ses frontières définitivement ».

« Nouvelle escalade du terrorisme islamiste »

S’exprimant à l’issue d’une réunion du bureau exécutif du Front national, qui s’est tenue plus tôt dans la matinée, la présidente du parti d’extrême droite a estimé que ces attaques représentaient « une nouvelle escalade dans la violence du terrorisme islamiste ». Toute à sa dénonciation de la diplomatie française, qui se montre selon elle trop indulgente envers certains pays du Golfe comme l’Arabie saoudite ou le Qatar — qu’elle n’a pas cités aujourd’hui —, Mme Le Pen a préconisé une réorientation de la politique étrangère hexagonale vis-à-vis de « ces pays qui ont une attitude ambiguë avec les entreprises terroristes ».

En conclusion de sa courte déclaration, qui n’a pas été suivie de questions de la presse, la candidate aux élections régionales des 6 et 13 décembre en Nord–Pas-de-Calais–Picardie, qui a suspendu sa campagne, comme toutes les têtes de liste de son parti, a estimé que la France, « rendue vulnérable », devait « se réarmer » et que le (…) Lire la suite sur lemonde.fr

Lire la suite : Marine Le Pen : « La France n’est plus en sécurité »
Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close