Mini-Jeux au Vanuatu: les fédérations sportives maintiennent leur refus de participer

Le chargé de mission des Jeux du Pacifique, Charles Villierme, était mardi soir sur le plateau de Polynésie 1ère pour s’exprimer sur la non-participation de la Polynésie française aux prochains mini-jeux.

Non, non et non! Réunis lundi soir, les représentants des vingt-six fédérations sportives ont réaffirmé d’une seule voix leur refus de participer à la manifestation sportive régionale organisée du 4 au 15 décembre 2017 au Vanuatu.

En cause, la décision du Conseil des jeux, perçue comme « une ingérence » en ce qu’elle a privilégié la fédération de boxe soutenue par Tauhiti Nena au détriment de celle qui détient la délégation de service public accordée par le Pays.

Mais au delà de cette position de principe, le chargé de mission a mis l’accent sur l’aspect pratique du déplacement, à savoir que toutes les réservations aériennes ont été annulées ainsi que les hébergements sur place. Revenir en arrière, si tant est que la chose soit encore possible, serait d’autant plus coûteux.

Quelques heures plus tôt, le président du Pays, en charge des  Sports, Edouard Fritch, avait pris de la hauteur par rapport à cette affaire purement sportive. « J’attends que les  fédérations se décident (…) Il n’y a pas de boycott », a t-il affirmé au micro de nos confrères de Polynésie 1ère.

 

Photo: @Polynésie Première

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close