Mise en garde contre les escroqueries par internet

Depuis 2012, plusieurs escroqueries par internet, avec la même manière d’opérer, se sont déroulées sur le Territoire de la Polynésie française par l’intermédiaire d’un site d’annonces gratuites, constate la gendarmerie nationale dans une mise en garde.

Plusieurs faits ayant été suivis de plaintes ont été signalés à la connaissance d’un service de police ou de gendarmerie.

Le principe est toujours le même :

-Mise en vente d’un véhicule ou d’un moteur de bateau via un site internet. Dès que le vendeur est contacté par un acquéreur, il met en confiance ce dernier en se faisant passer pour un militaire. Il communique avec l’acquéreur par mails et il lui fait parvenir copies de ces présumées pièces d’identités. Il fait parvenir également des photographies de engins à vendre (parfois ces derniers sont la copie de vrais véhicules mis en vente quelques mois auparavant). Les identités communiquées correspondent à des militaires. Des noms de personnes demeurant sur le Territoire ainsi que des numéros de téléphones Vini sont communiqués aux acquéreurs pour finir de les mettre en confiance. Des rendez-vous sont proposés pour présenter le véhicule ou matériel mis en vente. Personne ne se présente. Le présumé vendeur déclare être retourné vivre en métropole, et qu’un ami ou membre de la famille assurera la transaction. Il sollicite le virement par « mandats postaux » type IFS ou par « western union » sur une adresse en région parisienne. Une fois le paiement effectué, l’acheteur n’a plus de nouvelles et ne reçoit jamais le bien acheté…. Les adresses internet communiquées ont été crées depuis l’étranger.

Comme le mentionnent très bien les sites internet type « petites annonces.pf », la gendarmerie conseille la plus grande vigilance quant aux achats effectués par internet.

Quelques conseils : Les paiements par mandats internationaux type Western Union ou mandats IFS ne permettent pratiquement jamais de retrouver les auteurs d’escroqueries et les fonds versés. • Ne jamais communiquer votre numéro de carte bancaire, sa date de validité ainsi que le cryptogramme figurant au verso, ces éléments permettent de régler des achats par internet à votre préjudice. Une offre très alléchante doit inciter à encore plus de prudence. Privilégiez tant que possible un contact physique avec votre interlocuteur.

D’autres méthodes d’escroqueries consistent : à pirater l’adresse de messagerie d’un proche et à solliciter une aide financière ( « je suis bloqué à l’étranger, peux tu m’aider en m’envoyant de l’argent …. ») ou bien, à laisser espérer un placement financier sans risque au rendement « extraordinaire ». Une adresse de messagerie présente toujours le risque d’avoir été piratée. N’oubliez pas que les placements financiers « miraculeux » n’existent pas. Si vous avez subi un préjudice, déposez plainte auprès de la brigade de gendarmerie la plus proche de votre domicile en fournissant le maximum d’informations (copies des échanges par mail etc…).

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close