Mission de la Vice-Présidence à Bruxelles dans le cadre de la semaine des énergies durables

La Vice-présidence a porté la voix de la Polynésie française au Sommet des ministres de l’Energie des Pays et Territoires d’Outremer (PTOM) ainsi qu’à la Conférence ministérielle extraordinaire des PTOM.

Ces deux événements étaient organisés par l’Association des Pays et Territoires d’Outremer dont la mission est de défendre et promouvoir les intérêts des PTOM auprès des institutions européennes.

Le premier Sommet des ministres de l’énergie des PTOM a rassemblé les 25 PTOM membres, les représentants de la Commission et du Parlement européen, ainsi que la Banque européenne d’investissement, des centres de recherche et des agences de développement. La Polynésie française a activement pris part à l’ensemble des discussions et négociations, en partageant la vision stratégique et les expériences polynésiennes en matière de politique énergétique, d’énergies renouvelables et de projets innovants comme le SWAC. Elle s’est employée à sensibiliser les institutions européennes aux défis tant structurels que contextuels auxquels la Polynésie française, et plus globalement tous les PTOM, doivent faire face.

Le Sommet s’est conclu par la signature d’une Feuille de Route sur l’Energie dans les PTOM dont l’objectif est de « promouvoir et soutenir une stratégie de réduction de la dépendance envers les combustibles fossiles, d’améliorer l’efficacité énergétique des PTOM et de faciliter leur transition vers une utilisation plus durable des énergies ». Ce document stratégique sera présenté lors de la COP 21, à Paris, en décembre 2015.

En marge du Sommet des ministres de l’Energie des PTOM, s’est tenue le 17 juin dernier une conférence ministérielle extraordinaire au cours de laquelle les représentants des PTOM se sont accordés sur les conclusions suivantes :

1.         Orientations stratégiques : l’assemblée entérine les orientations stratégiques proposées, notamment les trois piliers, « dialogue sur les politiques », « partenariats stratégiques » et « développement durable ».

2.         Secrétariat de l’OCTA: Les délégués s’engagent à assurer la durabilité du travail accompli. La structure pérenne du secrétariat sera déterminée par la stratégie finale de l’OCTA qu’il est prévu d’approuver lors de la 14ème Conférence ministérielle à Bruxelles.

3.         Questions nécessitant de nouvelles consultations : les membres réunis s’engagent à trouver des réponses à tous les points de la stratégie qui n’ont pas encore été tranchés. Les questions en suspens sont les suivantes : (i) la structure de gouvernance de l’organisation et la définition du rôle des différents organes de gouvernance ; (ii) la structure du secrétariat de l’organisation (iii) la structure et le montant révisés des cotisations, sur la base de données statistiques actualisées et comparables ; et (iii) les statuts de l’organisation et son statut.

Enfin, la Vice-présidence a rencontré la Task Force PTOM de la Commission européenne le 17 juin dernier et a rappelé l’engagement de la Polynésie française auprès de l’Union européenne ainsi que les relations d’intérêts mutuels qui les unissent. Le Chef de la Task Force PTOM, Théo Saramandis, a quant à lui salué la bonne relation qui unit la Polynésie française et l’Union européenne.

Source: compte rendu du Conseil des Ministres

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close